logo
140628SerignantRossonCrow
ART PHOTO DESIGN DANSE
parisART recherche un-e COMMERCIAL-e MOTIVE-e connaissant le marché de l'art
RECHERCHER


INTERVIEWS

Taroop & Glabel, <em>Le Beuglephone électrique</em>. 2007<br><br>Courtesy Sémoise galerie-éditions. © Taroop & Glabel
eeeCORP
Nuages fig.1
25 mai 2005
Haptic, ex-Bétonsalon, présente sa dernière exposition dans le Vestibule de la Maison rouge, nouvel espace de la Fondation dédié à la jeune création. L'exposition «Nuages fig.1» proposée par Le Bureau/ offre une sélection d'œuvres présentées au format diapositive, au sein d'un accrochage original de visionneuses optiques.
fleche suivante1/3
Par

Interview réalisée par le collectif Le Bureau/

Céline Poulin : Dans votre travail en général, abordez-vous la question de l'image ?
Marina Gadonneix :Oui en quelque sorte, l'image à travers l'idée de mise en scène, de ce que l'on veut montrer. Mon travail s'intéresse à l'idée de paysage à travers sa représentation/construction, notamment à travers la série «Paysages sur commande»: une série de paysages reconstruits où je me suis intéressée aux efforts mis en place par la société pour fabriquer des «mondes», des «univers» participant à la création d'une iconographie de «l'idéal». Ou encore dans ma dernière série, «Remote Control» qui présente des studios de télévision éteints et qui pose la question de la mise en scène médiatique.

Clémentine Roy : J'aborde l'image en tant que seuil de la fiction, travaillant la lumière et le cadrage afin de décontextualiser l'image et de la faire basculer vers un présent imaginaire. Je pars de la banalité et la laisse dériver. Il est toujours question de légers décalages. L'image peut avoir un statut de document, de trace ou d'indice.

Christel Valayer : En tant qu'image «réelle». Je donne à voir des éléments visuels, objets, installations, combinaisons de matières....

Michael Dietrich : Issu d'une culture judéo-chrétienne, pour le dire poliment, et surtout publicitaire, pour être plus juste, j'ai l'impression de ne pas pouvoir échapper à la question de l'image. Cela reviendrait en quelque sorte à vouloir échapper à sa propre image; sans faire un jeu de mots.
Sans vouloir les fuir, je m'éloigne progressivement des «grandes» questions car j'ai remarqué que, quoi que nous fassions, quand l'intuition sonne juste il est toujours possible à posteriori de relayer par la réflexion une cohérence voire une actualité conceptuelle dans les œuvres que nous avons vues et celles que nous avons faites.

Miguel Angel Molina : Mon engagement pour la peinture a justement été déterminé par une définition de ce médium en tant que matière tactile, lourde et sensible, autrement que purement visuelle. Donc, loin de l'image. L'histoire de la peinture étant liée à l'histoire de l'image – voire également image abstraite – elle se développe souvent en terme de représentation. Sortir de la planéité et de la verticalité revenait à faire de la peinture un sujet-objet.
En ce qui concerne la question de l'image photographique, celle-ci a été seulement abordée lors des prises de vue photographiques des œuvres. Dans ce que l'on pourrait dire un travail para-artistique.

Yannick Koller : J'exerce la photographie à plusieurs titres, en tant que notation, en tant qu'élément participant à des installations, à part entière pour certains projets, et dans le cadre du film, puisque j'utilise un support argentique avec le Super-8.

Quelle est l'importance de la reproduction de vos œuvres ?
M. G. : La reproduction est une question tout à fait inhérente à la photographie. Et j'ai toujours envisagé pouvoir faire plusieurs représentations de mes photographies.

C. R. : La circulation qu'elle engendre… les mouvements atmosphériques.

C. V. : Je suis dans ce rapport à la reproduction. Aussi bien au niveau de l'image photographique que dans la reproduction en tant que telle, dans le sens «refaire», démultiplier les possibilités.

M. D. : En réalité je pense qu'une œuvre est rarement reproductible et rarement reproduite. J'ai la conviction que le moment et l'endroit où je vois l'œuvre, ainsi que d'autres facteurs aussi difficiles à maîtriser, font partie du travail et de son unicité.

M.-A. M. : Nous pourrions parler d'une Histoire de la Reproduction des Œuvres tant cette pratique est ancrée dans le domaine de l'art.
Il y a encore quelques années, nous faisions appel à des photographes professionnels pour des opérations d'enregistrement visant une publication ou une archive, mais les besoins médiatiques de plus en plus avides d'images, ainsi que l'arrivée de la photographie numérique et des logiciels de traitement d'image ont donné l'opportunité aux artistes de produire «leurs propres enregistrements». Comme dans la musique, le musicien interprète devient naturellement ingénieur du son de sa propre musique.
Effectivement, quelque chose a changé. Ces images ne sont plus comme avant. Quel est leur statut? Peut-on parler uniquement de souci d'archivage? Quelle est leur part d'objectivité? Quel est le rapport entre les photos d'atelier, la photo de notation et la photo d'archive? Peut-on parler d'une photographie de la peinture de la part des peintres? Quelle est sa spécificité? Peut-on parler de méthode photographique à l'intérieur de cette pratique de la peinture? La photographie peut-elle modifier la pratique picturale? Pourquoi les images photographiques des œuvres sont-elles devenues



























...

fleche suivante1/3

ANNONCES


ÉDITORIAL fleche_rouge
Snapchat. Le présent absolu
Avant l'existence des réseaux sociaux, les petits riens de la vie quotidienne des gens ordinaires n'avaient aucune valeur. Seuls les faits exceptionnels suscitaient l'intérêt et les scoops des photographes. Mais une logistique informatique puissante et hautement sophistiquée a changé la situation en élevant les faits dérisoires et futiles au rang de matière première d'une économie nouvelle basée sur un nouveau type de valeur, caractéristique de la société de l'information numérique :...
fleche Lire la suite
141001NuitBlanche2014
141001MarechalerieCritiques
140912MarechalerieChapuisat


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Tous photographes! Une charte des bonnes pratiques dans les établissements patrimoniaux
puce rouge  Décès de Gérard Violette, directeur emblématique du Théâtre de la Ville
puce rouge  Le nouveau Prix Orisha récompensera le 2 octobre un artiste de la scène africaine subsaharienne
puce rouge  Yves Robert, nouveau directeur du Centre national des arts plastiques
puce rouge  Le Centre Pompidou présente sa première antenne provisoire à Málaga
puce rouge  Nomination de Jean-François Chougnet à la présidence du MuCEM
puce rouge  La galerie christian berst part à la conquête de New York
puce rouge  Heineken fait sa pub sur la façade de la Monnaie de Paris. Quid de la loi Evin?
puce rouge  Votre nom sur la façade de la Monnaie de Paris, participez à l’œuvre de John Baldessari
puce rouge  Lauréats du 15e Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main: Nathanaël Le Berre, Gérard Borde et Marc Aurel, Yann Grienenberger
puce rouge  Fin 2014, la galerie Yvon Lambert tire sa révérence
puce rouge  Le Festival d’Avignon aura bien lieu mais la CGT Spectacle appelle à une grève massive pour l’ouverture
DIAPORAMA

Stéphane Grangier, Marie-Laure Bernadac, 2010. Photographie couleur
Bruno Rosier, Le Studio Estibal, 2009. Montage photographique.



pub pub
Avec Ownsport, bénéficiez d´un coach sportif diplômé dès 19€/h pour des cours sur mesure à votre domicile !

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales