DESIGN | EXPO

Vanishing Point

28 Oct - 26 Nov 2017
Vernissage le 27 Oct 2017

La Galerie Marie Wettergren (Paris) présente l'exposition "Vanishing Point", à la Maison Louis Carré d’Alvar Aalto (Bazoches-sur-Guyonne, Yvelines). "Vanishing Point" réunit une vingtaine de pièces du designer et architecte contemporain finlandais, Ilkka Suppanen. Sculptures de verre, pièces de mobilier, luminaire... Le minimalisme soyeux d'Ilkka Suppanen répond à l'esthétique fonctionnaliste de l'architecte finnois Alvar Aalto. Un dialogue de feu et de glace, entre deux grands designers finlandais.

La Maison Louis Carré d’Alvar Aalto, à Bazoches-sur-Guyonne (Yvelines), accueille du 28 octobre au 26 novembre 2017 l’exposition « Vanishing Point » du designer et architecte finnois Ilkka Suppanen. Événement organisé avec la complicité de la Galerie Maria Wettergren, l’exposition d’Ilkka Suppanen à la Maison Louis Carré d’Alvar Aalto offre ainsi l’occasion de découvrir une vingtaine de sculptures en verre du designer. À ces sculptures s’adjoignent des pièces créées avec la Galerie Maria Wettergren : luminaire et mobilier. Une rencontre de feu et de glace, entre l’épure architecturale de la Maison Louis Carré (architecte : Alvar Aalto, 1959) et les pièces fluides et étincelantes d’Ilkka Suppanen.

« Vanishing Point » : exposition d’Ilkka Suppanen à la Maison Louis Carré d’Alvar Aalto

Après des études en architecture et design à Helsinki, Ilkka Suppanen ouvre son studio en 1995 dans la capitale finlandaise, le Studio Suppanen. En 2007, il aura notamment été le président du grand rendez-vous scandinave annuel des designers et architectes : l’International Alvar Aalto Design Seminar. Du nom d’Hugo Alvar Henrik Aalto (1898-1976), architecte, urbaniste et designer finnois, affilié au fonctionnalisme. L’exposition « Vanishing Point » offre ainsi une jonction entre deux grandes figures de la création scandinaves : du moderne au contemporain. Globalement, les sculptures d’Ilkka Suppanen, en verre et cristal de Murano, jouent sur la légèreté et la suspension des éclats. À l’instar de Dream (2012) ou Fusion (2016). Comme autant de morceaux de glace, libres ou empilés, évoquant presque le film Bleu, de Krzysztof Kieślowski.

Sculptures de verre, luminaire et mobilier : le feu, la condensation et la glace au cœur du design d’Ilkka Suppanen

Aux sculptures de verre viennent s’adjoindre des pièces de mobiliers. Fauteuils à la blancheur cotonneuse et nuageuse (Stick Chair, 2017). Lampe à la lumière diffuse (Porcupine, 2006, Impression 3D en résine, LED)… Condensation, rayonnement, évaporation : les pièces d’Ilkka Suppanen soulignent la fragile et perpétuelle labilité des phénomènes. Dans cette dynamique de glace et de feu, « Vanishing Point », rappelle aussi l’acte iconoclaste d’Ilkka Suppanen. À savoir brûler l’un des tabourets d’Alvar Aalto. Une manière de se débarrasser du maître, tout comme d’en dégager la quintessence : son armature métallique. De la pesanteur des héritages à la légèreté des structures de verre et d’acier, le travail d’Ilkka Suppanen cultive une esthétique de la suspension. Tubulures à la finesse extrême, transparences, volumes ajourés, jeux de lumières et sobriété des couleurs… Pour un minimalisme soyeux.