DESIGN | EXPO

Growth

14 Sep - 15 Nov 2017

La galerie Maria Wettergren présente «Growth» de Mathias Bengtsson, une exposition inédite réunissant pour la première fois les pièces de mobilier et les dessins de la collection du même nom. Les meubles aux formes organiques de Mathias Bengtsson allient technologie et matériaux nobles tels le bronze et le noisetier, rappelant l'inaltérable présence du travail manuel.

Exposition organisée par la galerie Maria Wettergren, «Growth» présente un ensemble de pièces du designer danois Mathias Bengtsson. Tables et chaises, notamment, sont conçues selon un procédé technologique original seul à même de leur donner une fluidité inspirée des formes organiques.

«Growth» : design et technologie

 Inventif, Mathias Bengtsson met au point il y a sept ans un logiciel informatique unique permettant de concevoir rapidement des prototypes. Son intention initiale n’est pas de recourir simplement à une technologie particulière et déployer ses possibilités, mais de s’en servir tel un outil au service de l’imitation de la nature et des formes naturelles. Un tel logiciel de conception peut, selon Mathias Bengtsson, être ainsi comparé à la croissance d’une plante dont la machine enregistre en quelque sorte le code génétique pour calculer sa forme finale. Il ne reste plus alors à Mathias Bengtsson qu’à guider ce développement pour obtenir les formes souhaitées.

Remarquée par le Centre Pompidou, qui a acquis en 2016 Growth Table Titanium, une table en trois dimensions faite en titane, une telle démarche est mise en avant au travers de l’exposition inédite «Growth». Celle-ci rassemble en effet pour la première fois des pièces créées au cours de ces six dernières années auxquelles Mathias Bengtsson a lui-même donné le nom de Growth. Des dessins, indissociables de ces dernières, sont également présentés.

«Growth» : une exposition inédite

Parmi les meubles exposées lors de cette exposition inédite, la table Growth en titanium côtoie l’assise du même nom du même nom en bronze, ainsi que la chaise en résine recouverte d’argent Cellular Chair, datant de 2011, ou la chaise Growth faite en bronze. De cette dernière, Mathias Bengtsson peut dire, résumant ainsi sa vision du design, qu’ «elle est inspirée de la nature pour essayer et trouver de nouvelles formes». Le recours à la technologie n’exclue en rien, on le voit, l’utilisation de matériaux traditionnelles ou nobles. D’une certaine manière, ceux-ci tendent à définir un point d’équilibre ou à contrebalancer celle-là. Après avoir été conçue, la chaise a été polie et patinée par Mathias Bengtsson, de sorte que le travail purement manuel reste inaltérable, n’étant en rien effacé ou nié par la technologie.