LIVRES | DOCUMENT

Graffiti, expressions manifestes

L‘ouvrage Graffiti, expressions manifestes parut aux éditions Hazan dresse un état des lieux de la culture graffiti à travers le portrait de quinze artistes internationaux dont Antistatik, Ata Bozaci ou encore Soda, réunit par Lokiss, représentant du street art en France.

Information

  • @2016
  • 29782754109499
  • \27€
  • E192
  • Zoui
  • 4Français
  • }240 L - 280 H

L’ouvrage Graffiti, expressions manifestes est un état des lieux de la culture graffiti. Lokiss, artiste urbain français a réunit quinze artistes internationaux et en dresse le portrait. On retrouve ainsi Philippe Baudelocque (France), Proembrion (Pologne), Keith K. Hopewell (Angleterre), Dado (Italie) ou encore Daim (Allemagne).

Tout au long de ces deux cents pages, ce livre dévoile les travaux de ces artistes montrant tous les aspects de la culture graffiti, même les moins connus ou les moins montrés. Chaque style est représenté, du plus classique au plus contemporain, en noir et blanc, en couleurs, abstrait ou encore figuratif.

Un manifeste du mouvement graffiti

L’ouvrage montre un panorama vivant du street art à travers quinze réalisations murales spécialement conçues pour ce projet. On suit chaque étape de la réalisation grâce à des photographies mises en page, commentées et illustrées par Lokiss.

Chaque artiste dont le travail est présenté développe une écriture (« writing ») originale, pour créer ainsi de nouvelles formes, un nouveau langage visuel.

Cet ouvrage est en quelque sorte un manifeste et souhaite ainsi mettre en avant cette culture jusqu’à maintenant un peu laissée de côté et qui a pourtant marqué toute une génération d’artistes. Ce livre tente de montrer l’envers du décor, ces artistes que nous ne voyons pas souvent et qui pourtant aiment la lumière, et prouve que le graffiti est tout aussi conforme qu’une autre discipline artistique.

Lokiss

Il est l’un des pionniers de la culture graffiti en Europe, il commence à Paris dans les années 80 dans le quartier de La Chapelle. Il s’affranchit rapidement des codes du street art new-yorkais pour développer son propre style, dans la lignée des précurseurs comme Phase 2. Il prépare aux éditions Hazan un nouvel ouvrage sur l’histoire du mouvement, graffiti/Noffiti, 50 ans de collisions urbaines.