DANSE | SPECTACLE

Crowd

08 Nov - 16 Déc 2017

Sur la scène du Maillon, Théâtre de Strasbourg, la chorégraphie Crowd (foule) de Gisèle Vienne propose une plongée dans la dynamique des foules festives. Quinze danseurs interprètent une fête improvisée, une « free party » où ils se croisent, se rencontrent et s’affrontent.

Création 2017, la première du spectacle de danse contemporaine, Crowd, de la chorégraphe Gisèle Vienne, aura lieu le 8 novembre 2017 sur la scène du Maillon, Théâtre de Strasbourg – Scène européenne. Dans le cadre de la Biennale de la Danse Grand-Est, Gisèle Vienne livre ainsi une chorégraphie complexe et narrative. Crowd [foule] met en scène une quinzaine de danseurs dans un contexte de fête nocturne. Conjuguant danse et théâtre sans mot, Gisèle Vienne et Dennis Cooper articulent le langage des corps en espace festif. Attraction et répulsion, sursignifications et malentendus… Le DJ Set de Peter Rehberg, compositeur britannique de musique expérimentale, vient rythmer cette création corporelle et linguistique. Sensualité, violence, expressivité surchauffée, mesure chaotique et démesure conventionnée… Une foule qui danse n’est jamais muette. Mais que raconte-t-elle ?

Crowd : un spectacle de danse composé par Gisèle Vienne, Dennis Cooper et Peter Rehberg

Entamant sa tournée au Maillon, Crowd fera ensuite escale au Théâtre Nanterre-Amandiers en décembre 2017, pour le Festival d’Automne. Née en 1976, Gisèle Vienne conjugue les disciplines : chorégraphe, marionnettiste, plasticienne, metteure en scène. Un parcours d’apparence éclectique qui se condense dans la fascination pour les degrés de liberté des corps, biologiques ou artificiels. Tandis que Dennis Cooper, écrivain et poète, contribue régulièrement au magazine Artforum. Le trio Gisèle Vienne, Peter Rehberg et Dennis Cooper n’en est à pas à sa première création : à leur actif ils ont déjà quatre spectacles. I Apologize (2004), Une Belle Enfant blonde (2005), Kindertotenlieder (2007), et Jerk (2008).

Entre fête improvisée et sociologie des foules, Crowd électrise ses quinze danseurs

Spectacle intense, Crowd fait peu de concessions. Déconseillé aux personnes épileptiques et femmes enceintes, Crowd explore quelque chose de la crudité. Mettant en mouvement des dynamiques parfois obscures. Une façon de canaliser le chaos, de creuser le policé. Attaché aux rythmes comme les corps s’attachent organiquement aux basses dans les fêtes sauvages, ou free, Crowd distille les silences, les pauses, les reprises. Quinze personnages, quinze histoires qui s’enchevêtrent, transforment la violence et la colère en langage articulé. Entre sociologie et rituel, Gisèle Vienne scrute la fête contemporaine. Ses ambivalences, ses affrontements, ses contradictions, ses résolutions et autonomies temporaires. Avec la foule comme entité fascinante et inquiétante, tant désirée, tant redoutée, tant fantasmée. Entre anarchie et chorégraphie, Crowd interroge ainsi l’énergie collective.
Une co-production Le Maillon / POLE-SUD, CDCN Strasbourg.