logo
140227SerignanDowns
  AGENDA CRITIQUES  
RECHERCHER


PHOTO | CRITIQUES

Cliquer pour Agrandir l'image James Casebere
James Casebere
04 juin-23 juil. 2005
Paris 3e. Galerie Daniel Templon
Photographies de grand format prises en contre-plongée immergent le spectateur de plain-pied dans des intérieurs architecturaux hispano-mauresques. Mais la réalité s'avère être une reconstitution totale de l'artiste, réalisée en studio.
fleche suivante1/1
Par Marguerite Pilven

Le photographe américain James Casebere réalise depuis plus d'une trentaine d'années un travail portant sur les intérieurs architecturaux. Aucune présence humaine ne vient troubler la rigueur de ces espaces que Casebere anime par un jeu sophistiqué de clairs-obscurs. Les prises de vues de grand format font entrer le spectateur de plain-pied dans ces intérieurs.
Un point de vue en contre-plongée et la mise en valeur de la profondeur de champ encouragent cette immersion complète dans ce qui est en réalité une reconstitution totale de l'artiste, réalisée en studio.

La démarche ne consiste pas tant à tromper le regard qu'à contrôler totalement l'espace et la lumière pour obtenir des ambiances fortement théâtrales. Casebere raconte s'être intéressé à l'architecture hispano-mauresque en raison d'une actualité politique traversée par des conflits reposant sur l'intolérance religieuse. A ce titre, l'Empire hispano-mauresque de l'époque médiévale apparaît à ses yeux comme paradigmatique de nations qui ont su non seulement coexister dans la paix mais également engendrer une culture hybride d'une grande richesse.

La fabrication de lieux fictifs permet d'ailleurs à Casebere de créer des décors dont la résonance sacrée explicite ne renvoie à aucune religion particulière. L'artiste semble n'avoir extrait que les caractéristiques communes de ces édifices propices au recueillement et à la méditation. C'est cependant sur leur caractère inhabité qu'il insiste. Portes entrebâillées ponctuant l'espace de trouées obscures et sols recouverts de nappes d'eau sont autant de signes de cette désertion.

La somptuosité de ces lieux autrefois destinée à fédérer des peuples autour d'une croyance et qui contribuait fortement à asseoir leur pouvoir de conviction est ici réduite à l'état de vestige dérisoire. Ces intérieurs semblent voués à périr sous les eaux de l'indifférence et de l'oubli. C'est heureux pour les photographies qui se dotent ainsi d'une forme de provocation les sauvant in extremis d'une semblable destinée… 

James Casebere
Yellow Hallway 2, 2001-2003. Tirage chromogénique sur plastique transparent. 181 x 227 cm.
Spanish Bath (vertical), 2003. Tirage chromogénique sur plastique transparent. 229 x 182 cm.
La Alberca, 2005. Tirage chromogénique sur plastique transparent. 183 x 228 cm.
Abadia (f/LL), 2005. Tirage chromogénique sur plastique transparent. 152 x 122 cm.
Dorm Room, 2003. Tirage chromogénique sur plastique transparent. 122 x 152 cm.
Wrap Around Window, 2003. Tirage chromogénique sur plastique transparent. 122 x 152 cm.
Maghreb, 2005. Tirage chromogénique sur plastique transparent. 122 x 152,4 cm.
Classroom, Casa del Fascio, 2005. Tirage chromogénique sur plastique transparent. 122 x 152 cm.
Nineveh, 2004. Tirage chromogénique sur plastique transparent. 122 x 152 cm.


fleche suivante1/1



ANNONCE
Votre corps aussi est une oeuvre dont il faut prendre soins ! ABC Coach Sportif Paris à votre service.

Vous recherchez un livre audio ? Profitez d´un large choix de titres au sein de la librairie en ligne Gibert Joseph

ÉDITORIAL fleche_rouge
Mapplethorpe et les nouveaux puritains
L'importante rétrospective que le Grand Palais consacre à Robert Mapplethorpe vingt cinq ans après sa mort a ceci de rassurant que cette œuvre aussi magistrale que sulfureuse n'a pas perdu de sa puissance provocatrice et dérangeante, ni de sa force à résister aux tentatives des puritains de toutes obédiences pour l'édulcorer, la vider de son énergie et… de son impact politique. Aujourd'hui encore, ici en France, on assiste à une série de tentatives pitoyables, plus ou moins conscientes, de...
fleche Lire la suite
140320PMU
140317Le104AMA


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
acting01 acting02
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Le Salon d'Automne: «son combat contre le totalitarisme de l'art contemporain»
puce rouge  Sam Stourdzé nommé directeur des Rencontres de la photographie
puce rouge  Appel de Chaillot: Pour une nouvelle Europe de la culture
puce rouge  Ministère de la culture: aide au développement des galeries d'art
puce rouge  Marc Partouche nommé directeur de l’Ecole supérieure des Arts décoratifs
puce rouge  Drawing Now Paris en danger: des intermittents et chômeurs occupent le Carreau du Temple
puce rouge  Cinq architectes en lice pour la nouvelle Ecole de la photo d’Arles
puce rouge  Art ou pub? Le Panthéon choisit JR
puce rouge  Le Cap Capitale Mondiale du Design 2014
puce rouge  La crise ne rend pas la culture moins nécessaire, elle la rend au contraire plus indispensable
puce rouge  Le Front national manifeste contre le chorégraphe Olivier Dubois
puce rouge  Cette année, la Fiac lance sa foire off à Paris et s’exporte à Los Angeles dès 2015
DIAPORAMA

Linder, Sans titre, 1979



pub pub

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales