DESIGN | EXPO

Azo

16 Fév - 12 Mai 2018
Vernissage le 15 Fév 2018 à partir de 18:00

Table, banc, console, en rouge brique ou gris pâle : la nouvelle série Azo du designer François Bauchet joue sur les densités, l'épure et la simplicité. La Galerie kreo lui consacre une exposition monographique, "Azo", présentant les pièces de cette collection en matériau composite (sable, résine, béton).

Cultivant la simplicité fonctionnelle et sensuelle, le designer François Bauchet présente sa nouvelle collection à la Galerie kreo. L’exposition « Azo » réunit ainsi ses dernières recherches, en matière de design mobilier. Designer, artiste, architecte d’intérieur, scénographe… François Bauchet cultive une interdisciplinarité notamment mue par une fine attention portée aux matériaux. Plastique (ABS) thermoformé, porcelaine, bois, résine, tissu, fibre de verre, feutre… Les meubles de François Bauchet flirtent avec l’ingénierie, pour des pièces sobres, harmonieuse, étonnantes de simplicité. La collection Azo mobilise ainsi une matière composite, conjuguant sable, résine et béton. Déclinée en rouge brique et gris pâle, Azo réunit tables, blancs, consoles.

Exposition « Azo » : kreo présente la nouvelle collection du designer François Bauchet

La collection Azo semble suivre un protocole formel assez strict. Avec la réunion, notamment, de deux motifs. D’un côté, un volume en forme de trèfle à trois feuilles allongé. L’élément, placé à la verticale ou à l’horizontale, sert alors de pied, de support, de point d’appui. Tandis qu’à cette forme vient s’adjoindre un élément en plateau (cylindrique, rectangulaire ou cubique) d’épaisseur variable. Et de la jonction entre ces deux types de volumes naît une stabilité ondoyante, simple sans être fade. Un jeu sur la dissymétrie vient contrer toute monotonie, pour des pièces à la prestance à la fois néoclassique (colonnades minérales à la grecque) et contemporaine (minimalisme et matériau composite). Avec Azo, François Bauchet continue d’explorer l’alternance entre pleins et déliés. Livrant tour à tour des pièces monolithiques, ou des structures alvéolaires. Pour une sérialité conjuguant répétition et légère dissymétrie.

Entre Brutalisme et ingénierie des matériaux, Azo conjugue blocs et drapés

La nouvelle série Azo forme ainsi une sorte de contrepoint à la collection Cellae (2013). En feutre technique, fibre de verre et résine, Cellae déclinait rangements et tables alvéolés, comme autant de structures légères. Minérales dans leurs matériaux, Azo et Cellae ont en partage une sorte de génie organique, qui passe par les formes. De la ruche au trèfle, chacune des pièces combine en quelque sorte ergonomie et multifonctionnalité. Pour une épure défiant les styles et les époques. Jeu entre orthogonalités et arrondis, comme pour l’armoire Hadar (2003), la collection Azo oscille entre drapé et bloc. Se devine presque, dans cette série, une sorte d’hommage au Brutalisme architectural. Mais avec une complète réinvention du matériau béton. L’exposition « Azo », à la Galerie kreo, offre ainsi l’occasion de découvrir les nouvelles pièces de François Bauchet. Pour une expérience à la fois atemporelle, et à la pointe de la contemporanéité.