PHOTO | EXPO

Femininities, Guy Bourdin

04 Juil - 06 Sep 2017
Vernissage le 02 Juil 2017

La Maison Chloé, un nouvel espace multiculturel situé en plein cœur de Paris, ouvre ses portes avec une exposition du photographe visionnaire Guy Bourdin, collaborateur historique de la maison. Accessible au public, cette exposition est la première d’une série d’expositions sur le thème des « Femininities » (Féminités) et sur l'allure de la Chloé girl.

La Maison Chloé ouvre ses portes avec une exposition inaugurale « Femininities — Guy Bourdin ».

Chloé dévoile un nouvel espace culturel : la Maison Chloé. Situé à quelques pas de son siège parisien, cet immeuble haussmannien accueillera tout au long de l’année les expressions de différentes féminités, avec un programme d’expositions et d’événements mettant à l’honneur 65 ans de créations et d’histoires, de la fondatrice de la maison, Gaby Aghion, aux filles Chloé d’aujourd’hui. Ces expressions artistiques donneront vie à cette féminité unique célébrée par Chloé et reflèteront la mission qui a toujours été celle de la maison : donner aux femmes la liberté d’oser être elles-mêmes.
« Chloé a toujours cru en une féminité naturelle, à la fois chic et désinvolte, une attitude qui place Chloé à l’intersection du savoir-faire de la couture parisienne et du savoir-être de la jeunesse, qui fait de Chloé une marque unique », précise Geoffroy de la Bourdonnaye, Président de Chloé.

A l’occasion de l’inauguration de la Maison Chloé, le 2 juillet 2017, Judith Clark, commissaire d’exposition et scénographe de renom, a créé un parcours singulier. Grâce à une circulation originale conduisant de l’entrée rue de La Baume aux showrooms, ou des salons VIP au Patrimoine situé au cinquième étage ; mais aussi au gré d’une sélection riche d’objets, vêtements et photographies retraçant sept décennies de mode, les visiteurs pourront s’immerger dans l’univers de la fille Chloé.

Pour sa première exposition temporaire, la Maison Chloé met à l’honneur Guy Bourdin. Un lien particulier les unit. Le photographe français a en effet créé le plus grand nombre d’éditoriaux de mode mettant en lumière les créations Chloé. Par un jeu de mise en scène habile, Judith Clark oppose deux types de féminité, soulignant le contraste entre les images explosives et controversées de l’un des principaux photographes de mode et les vêtements au chic bohème représentés dans ces mêmes images. Avec ces photographies et ces pièces d’archives inédites, l’exposition offrira un nouveau regard sur l’œuvre de Guy Bourdin.

« J’adore l’idée que dans une salle les gens découvrent des pièces extraites des archives », dit Judith Clark, « puis que ces objets ‘débordent’ dans la salle à côté et conduisent le visiteur vers une galerie emplie de magnifiques tirages. La robe Chloé se faufile dans l’histoire mais aussi à travers le bâtiment, qui lui-même donne l’impression d’être habité par le regard unique de Guy Bourdin. »

L’exposition trouve son point de départ dans une salle baptisée « Chloé Girls – The Anthology A-Z », une installation permanente conçue à partir des créations iconiques de la maison. L’histoire commence en 1952, lorsque Gaby Aghion fonde une maison dédiée au prêt-à-porter de luxe et invente une attitude qui allie joie de vivre, audace, liberté et élégance.
Cette installation interactive pensée par Judith Clark, associe de manière ludique des objets de la fondatrice aux créations des directeurs artistiques qui ont oeuvré chez Chloé : une photo de Gaby sautant au milieu des dunes du désert égyptien est placée non loin du fameux « maillot de bain ananas » signé Stella McCartney. Ailleurs, un motif peint sur les murs de la cuisine de Gaby vient trouver sa place près d’un croquis noir et blanc de Karl Lagerfeld.