ART | EVENEMENT

Exposition-Vente

14 Fév - 15 Fév 2004

Exposition-Vente au profit des Editions Paris Expérimental d’un ensemble de livres rares, affiches et œuvres d’art : peintures de Gérard Fromanger et Michel Nedjar, photographies de Maurice Lemaître et Christian Lebrat, multiples de Robert Breer et Paolo Gioli, etc.

Dominique Noguez, Adams Sitney, Peter Kubelka, Kenneth Anger, Stan Brakhage, Gérard Fromanger, Michel Nedjar, Maurice Lemaître, Christian Lebrat, Robert Breer, Paolo Gioli
Exposition-Vente de livres rares, affiches et oeuvres d’art

Les éditions Paris Expérimental
Fondées en 1985, les éditions Paris Expérimental ont à leur actif une trentaine de publications et de nombreuses manifestations, qui ont largement contribué en France à la connaissance et la reconnaissance du cinéma d’avant-garde et expérimental international.

Pourquoi et comment sont nées les éditions Paris Expérimental ?
Les éditions Paris Expérimental sont nées d’un constat et d’un désir.
Le constat d’abord, au milieu des années 80, qu’il n’existait en France que très peu de publications sur le cinéma expérimental et qu’il fallait combler ce manque en publiant à la fois des textes fondateurs (Dulac, Mekas, etc.), des grands essais sur le sujet (les livres de P. Adams Sitney et ceux de Dominique Noguez, par exemple), et des monographies sur les pionniers du cinéma d’avant-garde (Peter Kubelka, Kenneth Anger, Stan Brakhage…).
Le désir, ensuite, de partager ma passion pour cette forme de cinéma que je place au sommet. D’abord en organisant de grandes manifestations afin d’atteindre un public plus large, ce qui a été successivement possible au Centre Georges Pompidou (Paris vu par le cinéma d’avant-garde, en 1985), à la Galerie du Jeu de Paume (première rétrospective de Jonas Mekas en 1992), à la Cinémathèque Française (Jeune, dure et pure !, en 2000) ou au Forum des Images (Le Cinéma visionnaire en 2002). Et puis, pour alimenter une réflexion de qualité, en animant les «Journées Ciné Qua Non», dans une galerie d’art parisienne sur des sujets aussi variés que les rapports du surréalisme, de William Burroughs, de Marcel Duchamp ou des situationnistes au cinéma.
J’ai toujours conçu les éditions comme un acte de résistance, en complète indépendance. En fait, j’édite les livres que j’ai envie de lire comme je fais les films que j’ai envie de voir. Bien sûr, ce n’est pas sans risques et tout ceci s’est fait et continue de se faire à l’arraché.