Cette page a été un peu chahutées en passant de l’ancien au nouveau site, les corrections sont en cours.  
Non classé

Exposition des lauréats 2008

15 Mai - 28 Juin 2009
Vernissage le 14 Mai 2009

Dans ses toiles, Anne-Charlotte Depincé travaille l’empâtement et traduit ainsi la lenteur de la peinture, tandis que Rafaël Grassi-Hidalgo use des coups de brosses expressionnistes, des coulures et des gestes précis dans ses tableaux.

Communiqué de presse
Anne Charlotte Depincé et Rafaël Grassi-Hidalgo
Exposition des lauréats 2008

Anne-Charlotte Depincé travaille l’image dans une perspective archéologique. Fond du fond, elle est le premier événement du tableau. Elément du jeu de superpositions de l’artiste, entre documents déjà existants et répertoire de motifs personnels, elle contribue à fonder une iconographie personnelle.

L’empâtement gris, dans ces toiles, renvoie à la lenteur de la peinture. Telle une pétrification pelliculaire, il laisse transparaître des stries de la couleur première et donne à chaque tableau son propre « temps-espace ».

On peut définir le travail de l’artiste par le mot anglais « cover », qui signifie à la fois « couvrir » et « reprise ». Pour ses covers, Anne-Charlotte Depincé parle de « dé-figurer la figuration ». La coincidence entre l’image et la peinture est devenue impossible.

Dans cet interstice naissent les figures ordinaires qui peuplent les tableaux de l’artiste. Familières de la perte, destinées à être traversées, elles induisent en même temps la distance, condition même du deuil et du désir (d’après le texte de Luc Jeand’heur, catalogue de l’exposition).

Les peintures et les dessins de Rafaël Grassi-Hidalgo puisent très largement dans un vocabulaire aux ramifications multiples.

Cette abstraction syntaxique balaye très largement les clichés et les stéréotypes qui peuplent l’abstraction, comme autant de survivances fantomatiques.

Dans le travail de l’artiste, il y a citation et, au-delà, il y a sampling. Il ne s’agit aucunement de procéder à un mixage lisse et parfait mais, au contraire, de montrer le plus possible les coutures, d’affirmer la friction des éléments entre eux.

Coups de brosses expressionnistes, coulures, gestes précis, gestes gauchis (…) registre emprunté à l’illustration et au graphisme, espaces constructivistes s’entrechoquent de manière brutale.

Du coup, la question de la figuration et de l’abstraction est balayée (d’après le texte de Jean-Charles Vergne, catalogue de l’exposition).

Vernissage
Jeudi 14 mai à 18h

Publication
A partir du 14 mai 2009 : édition des catalogues de l’exposition
Rafaël Grassi-Hidalgo, exposition des lauréats de Novembre à Vitry 2008. Texte Jean-Charles Vergne.
Anne-Charlotte Depincé, exposition des lauréats de Novembre à Vitry 2008. Texte de Luc Jeand’heur.

AUTRES EVENEMENTS Non classé