logo
140628SerignantRossonCrow
  AGENDA CRITIQUES  
parisART recherche un-e COMMERCIAL-e MOTIVE-e connaissant le marché de l'art
RECHERCHER


ART | AGENDA

Allan Kaprow, Yard, 1961. Vu d&rsquo;ensemble. Environment presented for &ldquo;Environments, Situations, Spaces&rdquo; Sculpture Garden, Martha Jackson Gallery, New York. Getty Research Institute, Los Angeles, California.<br><br>Courtesy Allan Kaprow Estate and Hauser & Wirth, © Allan Kaprow, Photo: Ken Heyman
Allan Kaprow
Yard
28 fév.-30 mars 2013
Vernissage le 28 fév. 2013
Bordeaux. Capc. Musée d’art contemporain
Inventeur du Happening, l'artiste Allan Kaprow, décédé en 2006, «réinventait» sans cesse ses plus célèbres Environnements ou Actions dont «Yard», un déferlement de pneus où, selon l'une des grandes théories d'Allan Kaprow, art et vie se confondent abolissant contexte artistique, public, unité de temps et de lieu, rôles, intrigues...
fleche suivante1/1


Share to Facebook Share to Twitter
imprimer

Communiqué de presse
Allan Kaprow
Yard


Allan Kaprow réalise son premier happening public, Communication, en avril 1958 sur un campus universitaire américain. Sauf qu'à l'époque personne ne sait que c'est un happening, y compris Allan Kaprow qui ne le théorisera que peu après, toujours au printemps 1958, dans la revue Anthologist, où il publie l'article: «Something to take place: a happening».

Artiste et universitaire, Alla Kaprow revisitera tout au long de sa carrière les Environnements, Actions ou Happenings qu'il a créé. Ceux-ci sont relus à la lumière du présent: «Je suis intéressé par le présent dans sa continuité, c'est pourquoi il s'agit de réinventions et non d'une reconstruction. À partir d'une métaphore ou d'un matériau dont j'ai souvenir, j'invente l'œuvre nouvelle en relation avec les circonstances actuelles.» (Allan Kaprow in Mac Lyon, Œuvres entrées dans la collection en 1996 et 1998, 2010.)

Aujourd'hui pour les 40 ans du Capc, 40 tonnes de pneus sont déversées dans la nef du CAPC. Et Yard est «réinventé».

Environnement culte de l'artiste américain Allan Kaprow, Yard connaît dès sa première intrusion dans la cour de la Galerie Martha Jackson à New York en 1961, le succès.

Les visiteurs se déplacent tant bien que mal sur des piles de pneus qu'ils réarrangent à volonté. L'art et la vie se confondent.

Depuis, Yard se réinvente plusieurs fois par an dans le monde, à l'intérieur comme à l'extérieur.

Un tel niveau d'adaptabilité pour une œuvre peut sembler aujourd'hui incroyable. Il l'est. Et l'idée est d'autant plus forte que l'impact est visuel.
Réinventé dans les proportions pharaoniques de la nef, Yard fait office dans ce contexte de socle ou fondement métaphorique d'une histoire, celle du CAPC, et pose, du fait de l'instabilité qui le caractérise, la question de l'anti-scène.

Né en 1927 à Atlantic City aux Etats-Unis, Allan Kaprow suit les cours de John Cage à New York qui l'initie entre autres à Duchamp et Artaud. Dans les années 60 et 70, aux côtés de Rauschenberg, Claes Oldenburg ou Red Grooms, il s'intéresse à la relation entre art et vie, souhaitant abolir les frontières entre art et non-art, ce qui aboutit à la création des Happenings, et autres Evénements ou Actions. Il est décédé en 2006 à Encinitas aux Etats-Unis.

Vernissage
Jeudi 28 février 2013 à 18h

fleche suivante1/1

ANNONCES


ÉDITORIAL fleche_rouge
Snapchat. Le présent absolu
Avant l'existence des réseaux sociaux, les petits riens de la vie quotidienne des gens ordinaires n'avaient aucune valeur. Seuls les faits exceptionnels suscitaient l'intérêt et les scoops des photographes. Mais une logistique informatique puissante et hautement sophistiquée a changé la situation en élevant les faits dérisoires et futiles au rang de matière première d'une économie nouvelle basée sur un nouveau type de valeur, caractéristique de la société de l'information numérique :...
fleche Lire la suite
141001MarechalerieCritiques


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Ce 27 octobre, la Fondation Louis Vuitton ouvre ses portes
puce rouge  Disparition de Marcel Notargiacomo, figure des cultures urbaines et populaires
puce rouge  La nouvelle revue OpticalSound sort son 2e numéro
puce rouge  Emma Lavigne, nommée directrice du Centre Pompidou Metz
puce rouge  Budget 2015 du ministère de la Culture et de la Communication
puce rouge  Le sculpteur béninois Kifouli Dossou, lauréat du prix Orisha pour l'art contemporain africain
puce rouge  Tous photographes! Une charte des bonnes pratiques dans les établissements patrimoniaux
puce rouge  Décès de Gérard Violette, directeur emblématique du Théâtre de la Ville
puce rouge  Le nouveau Prix Orisha récompensera le 2 octobre un artiste de la scène africaine subsaharienne
puce rouge  Yves Robert, nouveau directeur du Centre national des arts plastiques
puce rouge  Le Centre Pompidou présente sa première antenne provisoire à Málaga
puce rouge  Nomination de Jean-François Chougnet à la présidence du MuCEM
DIAPORAMA

Allan Kaprow, Rates of Exchange, 1975. Coll. Mnam/Cci. Vidéo
Schools III, Rencontres internationales d&rsquo;écoles de danse, 2013. Danse



pub pub
Avec Ownsport, bénéficiez d´un coach sportif diplômé dès 19€/h pour des cours sur mesure à votre domicile !

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales