logo
160617SetePeiMing
  AGENDA CRITIQUES  
RECHERCHER


ART | AGENDA

Art Orienté Objet (Marion Laval-Jeantet, Benoit Mangin), La machine à méditer sur le sort des oiseaux migrateurs ou Le baiser de l&rsquo;ange, 2008. Technique mixte. 90 x 320 x 120 cm<br><br>Courtesy LAAC, Dunkerque © Art Orienté Objet (Marion Laval-Jeantet, Benoit Mangin)
Art Orienté Objet, Marcel Duchamp
Poétique d'objets
06 avril-15 sept. 2013
Vernissage le 06 avril 2013
Dunkerque. LAAC
Cent ans après le premier ready-made de Marcel Duchamp, l'exposition «Poétique d'objets» offre un étonnant voyage dans l'art du siècle écoulé tout en explorant la manière dont les artistes se sont saisis des objets manufacturés et ont transformé profondément la nature même de l'œuvre.
fleche suivante1/2


Share to Facebook Share to Twitter
imprimer

Communiqué de presse
Marcel Duchamp, Man Ray, Kurt Schwitters, Joseph Cornell, Arman, Dieter Roth, Raymond Hains, Daniel Spœrri, George Brecht, Robert Filliou, Rebecca Horn, Andy Warhol, Joseph Beuys, Wolf Vostell, Yayoi Kusama, Takako Saito, Jean Tinguely, George Maciunas, Présence Panchounette, Daniel Pommereulle, Niki de Saint-Phalle, Jacques Villeglé, Eric Rohmer, Martial Raysse, César, Marcel Broodthaers, Jannis Kounellis, Erik Dietman, Jean-Pierre Raynaud, Jean-Jacques Lebel, Tetsumi Kudo, Nil Yalter, Laurie Anderson, Tony Cragg, Hervé Télémaque, Sarah Sze, Dana Wyse, François Curlet, Esther Ferrer, Art Orienté Objet, Betty Bui, François Schmitt, Franck Scurti, Léa Le Bricomte, Fabrice Hyber
Poétique d'objets


Quelles relations les artistes entretiennent-ils avec les objets du quotidien? Comment ces relations ont-elles évolué depuis 1913? Détournement, destruction, métamorphose… que disent ces œuvres de notre rapport au monde? Comment passe-t-on d'une vision poétique à une vision politique du monde?

Les années 1960 et 1970 sont au cœur de l'exposition. Elles sont mises en écho avec les années 1920 et la période contemporaine. Des œuvres de Marcel Duchamp, Kurt Schwitters, Man Ray, Arman, Jean Tinguely, Niki de Saint-Phalle, César, Daniel Pommereulle, Erik Dietman, Hervé Télémaque, Tony Cragg… viennent ainsi croiser une création in situ de François Schmitt, colorée et poétique, et une immense installation aérienne, Everything that Rises Must Converge, de Sarah Sze, artiste choisie par les États-Unis pour les représenter à la prochaine biennale de Venise, qui investit le cœur du forum.

Le titre «Poétique d'objets», fait référence à Francis Ponge qui écrit en 1962 le texte «L'objet, c'est la poétique». L'artiste, selon lui, doit se confronter aux objets, des «objets subjectifs». C'est lui qui en «reçoit la charge», «accuse le coup».

L'introduction des objets dans les œuvres apparaît dès 1913 avec le premier ready-made de Marcel Duchamp qui, en transformant le statut d'un objet familier en objet d'art par un simple changement de contexte révolutionne la nature même de l'œuvre.

Kurt Schwitters développe, quant à lui, une œuvre que l'on peut caractériser par sa qualité d'impureté. Par le collage comme assemblage et contamination d'éléments de toutes natures, il fait exploser les limites de l'œuvre. «Créer du nouveau à partir du débris», selon sa formule, trouve un prolongement dans les années 1960.

Dans les années 1960 et 1970, le principe de métamorphose des objets devient fondamental comme en attestent Pas fini (1960) de Niki de Saint-Phalle, assemblage de miroirs, d'un nécessaire de maquillage et de pinceaux sur un panneau de bois, ou les Objets de prémonition de Daniel Pommereulle, pots de peinture transpercés de lames affûtées.

Entre poétique et politique, la relation des artistes aux objets vise moins à dénoncer une société de consommation qu'à organiser à travers eux un nouveau rapport au monde. Transformé et poétisé chez les artistes du Pop Art, l'objet convoque une mémoire, un rapport d'histoire parfois fictionnel chez les Nouveaux Réalistes.

Pour les artistes Fluxus, il est le témoin d'une réconciliation entre l'art et la vie. Il peut parfois devenir une arme de contestation, porteuse d'un message ou d'une revendication.

Dans les Chair Events de George Brecht, les objets deviennent supports ou résultats d'une action, lieux possibles de la fiction. Dans ces mêmes années, l'objet se lie étroitement au langage.

Chez Robert Filliou, la proposition linguistique tient lieu d'objet d'art, l'imagination et l'intuition sont placées au-dessus de l'objet artistique.

Quelles attitudes observe-t-on aujourd'hui vis-à-vis des objets? Celles-ci sont-elles politiques? Des années 1960, où production et productivité sont au premier plan des préoccupations, comment les artistes se situent-ils vis-à-vis des objets aujourd'hui?

À notre époque où l'on tente de recycler les déchets, certains artistes continuent d'entretenir une relation poétique aux objets, détournant les modes de fabrication ou le sens même des objets comme François Curlet et Franck Scurti, usant d'ironie ou d'humour comme Léa Le Bricomte et Betty Bui, réenchantant le monde comme Art Orienté Objet, posant un regard cynique sur notre société comme Dana Wyse ou questionnant notre frénésie de consommation comme Fabrice Hyber.

Ni chronologique ni anhistorique, l'exposition «Poétique d'objets» prend place dans sept des huit grandes salles de l'étage. Elle s'articule autour de sept séquences, chacune ponctuée par une œuvre de la série Chair ...

fleche suivante1/2

ANNONCES


160729PicSaintLoup
ÉDITORIAL fleche_rouge
Editos, et d'autres choses, à venir
J'ai depuis plusieurs mois suspendu la rédaction de mes éditos hebdomadaires. Pour deux raisons: 1° la rédaction d'un livre qui me tient à cœur; 2° la refonte totale du site que vous découvrirez dans les prochaines semaines. J'ai hâte de reprendre la publication des éditos pour interroger et partager avec vous les mouvements et soubresauts des arts, des images et de la culture. Merci de votre fidélité à parisART.
A bientôt. 
André Rouillé

fleche Lire la suite
BethuneLaBanque


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Le débat continue autour du film Salafistes
puce rouge  Nathalie Coste-Cerdan nommée directrice de la Fémis
puce rouge  La campagne en faveur du patrimoine et de la créativité se poursuit en Espagne.
puce rouge  Programme d’été de Paris Musées
puce rouge   17 architectures de Le Corbusier inscrites au patrimoine mondial
puce rouge  Commande publique «Les Regards du Grand Paris»
puce rouge  Les ateliers de l’Institut français 2016
puce rouge  La ministre de la Culture et de la Communication annonce des mesures en faveur de la photographie
puce rouge  Nomination d’Éric de Chassey à la tête de l'Institut national d'histoire de l'art
puce rouge  Décès du cinéaste iranien Abbas Kiarostami
puce rouge  Les lauréats de Design Parade 11
puce rouge  Lancement du magazine n°zéro «Expérimentations splendides»
DIAPORAMA

Christian et François Ben Aïm, La forêt ébouriffée, 2013. Danse. 45 mn.
Jan Fabre, Le Pouvoir des folies théâtrales, 1984. Théâtre, danse, performance, 4h20



pub pub

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales