logo
141115CracSeteArchipel
  AGENDA CRITIQUES  
parisART recherche un-e COMMERCIAL-e MOTIVE-e connaissant le marché de l'art
RECHERCHER


ART | AGENDA

Dayanita Singh, House of Love, 2010. Ensemble de 42 photographies en couleur et noir et blanc, 54 x 54 cm chacune<br><br>Courtesy de l&rsquo;artiste, Nature Morte, New Delhi et Firth Street Gallery, Londres © Dayanita Singh
Anita Dube, Shilpa Gupta
Paris-Delhi-Bombay
25 mai-19 sept. 2011
Vernissage le 24 mai 2011
Paris 4e. Centre Pompidou
Comment l'Inde d'aujourd'hui est-elle perçue par les artistes indiens et par les artistes français? Près de cinquante créateurs rendent compte des profondes mutations de la société indienne à travers leur perception de la politique, de la religion, de l'identité, de l'urbanisme, de l'artisanat ou du foyer.
fleche suivante1/1


Share to Facebook Share to Twitter
imprimer

Communiqué de presse
Artistes indiens: Ayisha Abraham, Sarnath Banerjee, Atul Bhalla, Krishnaraj Chonat, Nikhil Chopra, Atul Dodiya, Anita Dube, Sunil Gawde, Sakshi Gupta, Sheela Gowda, Shilpa Gupta, Subodh Gupta, Sunil Gupta, N. S. Harsha, Jitish Kallat, Amar Kanwar, Bharti Kher, Sonia Khurana, Riyas Komu, Nalini Malani, Pushpamala N., Raqs Media Collective, Ravinder Reddy, Tejal Shah, Sudarshan Shetty, Dayanita Singh, Kiran Subbaiah, Vivan Sundaram, Jiten Thukral et Sumir Tagra, Hema Upadhyay
Artistes français: Kader Attia, Gilles Barbier, Alain Bublex, Stéphane Calais, Alain Declercq, Leandro Erlich, Cyprien Gaillard, Loris Gréaud, Camille Henrot, Fabrice Hyber, Jean-Luc Moulène, Orlan, Jean-Michel Othoniel, Gyan Panchal, Pierre et Gilles, Philippe Ramette, Soundwalk

Paris-Delhi-Bombay…

«Paris-Delhi-Bombay…» invite à découvrir la société indienne contemporaine à travers les regards croisés d'artistes plasticiens indiens et français. Fondé sur une collaboration inédite entre l'Inde et la France, cet événement a pour ambition de générer des échanges et de tisser des liens durables entre les deux cultures.

Sous la forme d'une confrontation unique d'expressions artistiques, ce projet d'un genre nouveau se nourrit des expériences et des visions des créateurs: comment l'Inde d'aujourd'hui est-elle perçue par les artistes indiens et par les artistes français? Près de cinquante artistes rendent compte des profondes mutations de la société indienne à travers leur perception de la politique (fondements de la démocratie, question de la partition, montée de la classe moyenne), de la religion (croyances, spiritualité…), de l'identité (nationale, régionale, linguistique, sexuelle, liée aux castes…), de l'urbanisme (exode rural, essor des mégalopoles), de l'artisanat (traditions ancestrales et modernité, héritage culturel et technologies actuelles) ou du foyer (famille, mariage, émancipation féminine, cuisine…). Artistes indiens et français apportent des éclairages sur l'Inde d'aujourd'hui et livrent leur propre interprétation de sa société.

La plupart des artistes français invités dans l'exposition se sont rendus pour la première fois en Inde à l'occasion de ce projet. Plus des deux tiers des oeuvres sont des productions réalisées spécifiquement dans ce cadre précis, autant de propositions inédites présentées dans un dialogue stimulant et inattendu.

Outre le foisonnement et l'effervescence de sa scène artistique, l'Inde est la plus grande démocratie du monde, un nouvel acteur économique de premier rang et le deuxième pays le plus peuplé de la planète. À cet égard, elle suscite un immense intérêt, souvent des passions et une attention croissante de la part du public français et européen, mais elle demeure encore lointaine et mal connue. L'ambition de «Paris-Delhi-Bombay…» est de faire se rencontrer les deux cultures à travers leurs scènes artistiques, de les rapprocher et de mieux faire connaître cette jeune société en plein essor et sa très dynamique scène artistique contemporaine.

Des historiens de l'art, des commissaires indiens de renom ainsi que des sociologues, des politologues, des philosophes, des anthropologues des deux pays ont été consultés et ont travaillé ensemble pour participer à l'élaboration de cette exposition en nourrissant le travail et la réflexion des artistes.


Vernissage
Mardi 24 mai


Lire sur paris-art.com:
L'interview d'Alain Seban

fleche suivante1/1

ANNONCES


141116Le104sciarroni
ÉDITORIAL fleche_rouge
Snapchat. Le présent absolu
Avant l'existence des réseaux sociaux, les petits riens de la vie quotidienne des gens ordinaires n'avaient aucune valeur. Seuls les faits exceptionnels suscitaient l'intérêt et les scoops des photographes. Mais une logistique informatique puissante et hautement sophistiquée a changé la situation en élevant les faits dérisoires et futiles au rang de matière première d'une économie nouvelle basée sur un nouveau type de valeur, caractéristique de la société de l'information numérique :...
fleche Lire la suite
141106Le104IldiEldi
141111macparis2000


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Until Then: trois anciens de la galerie Yvon Lambert prévoient d'ouvrir un nouvel espace à St-Ouen
puce rouge  Polémique autour de la pièce Exhibit B de Brett Baileys, la liberté de création (encore) mise à mal
puce rouge  Décès du photographe Lucien Clergue, cofondateur des Rencontres d'Arles
puce rouge  Jours sombres pour la culture au Blanc-Mesnil (93): l’UMP étrangle le Forum
puce rouge  L'édition américaine de la Fiac reportée à 2016
puce rouge  Prochainement au Centre Pompidou, une nouvelle galerie sur le Design et l'Architecture
puce rouge  L'ex-directrice contestée du Frac Nord-Pas-de-Calais nommée à la tête de l’ENSA de Bourges?
puce rouge  5e édition d’Art Protects à la galerie Yvon Lambert, une vente au profit de l’Association AIDES
puce rouge  Inauguration du château de Rentilly, 2e lieu d’exposition du Frac Ile-de-France
puce rouge  SOON Paris: la nouvelle foire d’art contemporain consacrée à l’œuvre originale numérotée
puce rouge  Le Centre Pompidou inaugure une nouvelle galerie entièrement dédiée à la photographie
puce rouge  Esther Ferrer et Léa Barbazanges, lauréates du premier prix Marie-Claire, consacré aux artistes féminines
DIAPORAMA

Vincent J. Stoker, Hétérotopie PEBBI, 2011. Photo couleur. 135 x 170 cm
Manuel Ocampo, The Defiler, sd. Huile sur toile. 190 x 200 cm



pub pub
Avec Ownsport, bénéficiez d´un coach sportif diplômé dès 19€/h pour des cours sur mesure à votre domicile !

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales