logo
160617SetePeiMing
  AGENDA CRITIQUES  
RECHERCHER


ART | AGENDA

Philippe Ramette, Le suicide des objets: le fauteuil, 2011.<br><br>Courtesy FRAC Nord-Pas de Calais © DR
Ralph Ball, Sam Durant
Destrøy Design
11 fév.-10 mars 2012
Vernissage le 10 fév. 2012
Grande Synthe. Galerie Robespierre
En collaboration avec le FRAC Nord-Pas de Calais, l'exposition Destrøy Design questionne nos relations aux objets, artistiques ou quotidiens, et l'influence qu'ils exercent dans notre environnement.
fleche suivante1/1


Share to Facebook Share to Twitter
imprimer

Communiqué de presse
Front Design, Ralph Ball, Maxine Naylor, Piero Gilardi, Philippe Ramette, Sam Durant, Barbara Visser
Destrøy Design

Le FRAC Nord-Pas de Calais fut une des premières institutions françaises à avoir mis l'accent sur l'importance du rôle que joue le design dans l'évolution de la vie quotidienne. Placer ces créations d'avant-garde face aux œuvres d'artistes contemporains instaure un débat qui remet en question notre rapport aux objets (d'art) ainsi que les possibles influences qu'ils peuvent exercer sur notre société et notre environnement immédiat.
Destrøy Design vise à proposer une analyse de cette approche unique de deux domaines différents mais non sans lien. L'exposition se concentre sur le rapport complexe entre le statut de vedettes des designers et artistes contemporains (qui s'appuie sur la consommation) et met en question la position et l'importance, en perpétuelle évolution, de l'objet dans notre société industrialisée actuelle.
La révolution industrielle et les développements technologiques récents sont en partie responsables de la perte de respect pour le savoir-faire, la tradition et les processus de production artisanaux.

A mes yeux, les artistes dont les œuvres sont exposées sont pleinement conscients de cette situation: ils sont les premiers à savoir comment il leur faut interpréter ce nouveau contexte et y réagir.
Aujourd'hui, il est très facile de copier quelque chose en un temps toujours plus court: les idées, les concepts perdent leur valeur originelle parce qu'ils peuvent aussitôt être volés ou imités. Des problèmes tels que la production de masse, les droits d'auteur ou le copyleft (copie autorisée) font l'objet de discussions au niveau politique et se révèlent être des facteurs cruciaux pour l'évolution du marché industriel (internet, musique, etc) et de l'industrie à l'échelle mondiale. Je crois que la plupart des oeuvres de l'exposition s'intègrent sans conteste dans ce contexte socio-politique complexe.
En intégrant le terme Destrøy au titre de l'exposition, j'espère délibérément susciter une tension spécifique et certaines attentes. Le terme destroy – détruire– véhicule bien entendu un message négatif: cela signifie la déconstruction de vieux modèles, la contestation de valeurs dites sûres et le renversement des systèmes existants.

Pourtant, le monde de l'art a déjà connu une telle révolution au début du XXe siècle, lorsque les dadaïstes et les surréalistes ont «rué dans les brancards» de la société bourgeoise. A cette époque, les ready-made de Marcel Duchamp ont choqué le public. Ils impliquaient un changement radical, mettaient en lumière un tout nouveau concept et généraient une vision libératrice. A plusieurs égards, ses objets trouvés peuvent être considérés comme les modèles spirituels de bon nombre d'œuvres exposées ici. La plupart des designers artistes sélectionnés partagent incontestablement son approche sceptique et ironique de l'art, de la société et du design».
Hilde Teerlinck, directrice du FRAC, catalogue d'exposition Destrøy Design

fleche suivante1/1

ANNONCES


160624CorciaOdySaban
ÉDITORIAL fleche_rouge
Editos, et d'autres choses, à venir
J'ai depuis plusieurs mois suspendu la rédaction de mes éditos hebdomadaires. Pour deux raisons: 1° la rédaction d'un livre qui me tient à cœur; 2° la refonte totale du site que vous découvrirez dans les prochaines semaines. J'ai hâte de reprendre la publication des éditos pour interroger et partager avec vous les mouvements et soubresauts des arts, des images et de la culture. Merci de votre fidélité à parisART.
A bientôt. 
André Rouillé

fleche Lire la suite
160510MitterrandMcCollum


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Un sursis pour le Musée des Tissus de Lyon
puce rouge   Marie Roche, nouvelle directrice du CDC Le Pacifique
puce rouge  Njideka Akunyili Crosby, lauréate du Prix Canson® 2016
puce rouge  PETITION. NON à la fermeture du Quartier, Centre d'art contemporain à Quimper
puce rouge  Gojiki, le premier «linkedin» de l'Art
puce rouge  Soutien aux arts de la rue
puce rouge  Nominations au CDN et au CCN d’Orléans
puce rouge  La galerie Perrotin, New York déménage dans le Lower East Side
puce rouge  Soutien au Quartier, centre d art contemporain de Quimper
puce rouge  Lauréats du Prix Émile Hermès 2016
puce rouge  L’État au secours de la danse et du cirque
puce rouge  Une avancée législative majeure pour tous les métiers d’art
DIAPORAMA

Dorothée Smith, C19H28O2 (agnès), 2011. Installation de 6 vidéos HD, pièce sonore, sculpture, testostérone de synthèse.



pub pub

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales