logo
160617SetePeiMing
  AGENDA CRITIQUES  
RECHERCHER


ART | AGENDA

Taroop & Glabel, <em>Le Beuglephone électrique</em>. 2007<br><br>Courtesy Sémoise galerie-éditions. © Taroop & Glabel
Francis Alys, Mark Bain
Densité ±0
03 fév.-11 avril 2004
Vernissage le
Paris 6e. Ecole nationale supérieure des beaux-arts
Soustraire aux objets du quotidien leur part de matérialité en y introduisant les notions de vide, de disparition et d'invisibilité. Pour développer l'acuité sensorielle et réinvestir chaque objet d'une charge émotionnelle forte. Vingt-et-un artistes.
fleche suivante1/1


Share to Facebook Share to Twitter
imprimer

Communiqué de presse
Francis Alÿs, Mark Bain, Marie Cool et Fabio Balducci, Marcel Dinahet, Ceal Floyer, Kasper Toeplitz, Myriam Gourfink, Graham Gussin, Ann Veronica Janssens, Fiorenza Menini, Jiro Nakayama, Carsten Nicolai, Roman Ondák, Roman Signer, Aninika Ström, Joëlle Tuerlincky, John Wood et Paul Harrison, Anne Tallentire, John Seth
Densité ±0

Dans la lignée d'artistes qui ont tenté de dématérialiser l'objet d'art à la fin des années 60 en y substituant des propositions conceptuelles, immatérielles ou éphémères, certains artistes contemporains renouvellent un intérêt pour les notions de vide, de disparition ou d'invisibilité. Par la retenue formelle, ils font preuve d'une acuité de perception traduisant plus directement leur sensibilité au monde. «Densité ±0» propose un regard sur ces pratiques singulières de l'art d'aujourd'hui. Comme son titre le suggère, l'exposition rassemble des œuvres dont l'apparente réduction visuelle en renforce la charge conceptuelle et émotionnelle.
Les positions esthétiques des artistes présentés dans l'exposition «Densité ±0» relèvent davantage du geste «infra-ordinaire» que de la superproduction. Les œuvres choisies proviennent d'éléments simples, issus de notre quotidien, de la nature ou de l'espace d'exposition même. Menues interventions, actions dérisoires, elles peuvent aussi prendre la forme de géométries simples, de variations de lumière ou de fréquences sonores à peine perceptibles. Cette exposition veut rendre compte de démarches et d'intentions
Les œuvres de Densité ±0 ne cherchent pas à représenter le réel à travers un système narratif ou documentaire. Par leur extrême précision, elles parviennent à ne retenir des choses concrètes que leurs mécanismes microphysiques ou leur degré d'abstraction, afin d'en traduire la part essentielle.

fleche suivante1/1

ANNONCES


160624CorciaOdySaban
ÉDITORIAL fleche_rouge
Editos, et d'autres choses, à venir
J'ai depuis plusieurs mois suspendu la rédaction de mes éditos hebdomadaires. Pour deux raisons: 1° la rédaction d'un livre qui me tient à cœur; 2° la refonte totale du site que vous découvrirez dans les prochaines semaines. J'ai hâte de reprendre la publication des éditos pour interroger et partager avec vous les mouvements et soubresauts des arts, des images et de la culture. Merci de votre fidélité à parisART.
A bientôt. 
André Rouillé

fleche Lire la suite
160510MitterrandMcCollum


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge   Marie Roche, nouvelle directrice du CDC Le Pacifique
puce rouge  Njideka Akunyili Crosby, lauréate du Prix Canson® 2016
puce rouge  PETITION. NON à la fermeture du Quartier, Centre d'art contemporain à Quimper
puce rouge  Gojiki, le premier «linkedin» de l'Art
puce rouge  Soutien aux arts de la rue
puce rouge  Nominations au CDN et au CCN d’Orléans
puce rouge  La galerie Perrotin, New York déménage dans le Lower East Side
puce rouge  Soutien au Quartier, centre d art contemporain de Quimper
puce rouge  Lauréats du Prix Émile Hermès 2016
puce rouge  L’État au secours de la danse et du cirque
puce rouge  Une avancée législative majeure pour tous les métiers d’art
puce rouge  Marc Le Glatin à la tête du Théâtre de la Cité internationale
DIAPORAMA

Portraits de Dorothy Miller et Alfred Barr Jr
Colette Brunschwig, Pochoir 1, 2010. Indian ink, charcoal pencil. 149 x 107 cm. Pochoir 3, 2010. Indian ink. 149 x 107 cm. Pochoir 4, 2010. Indian ink. 145 x 107 cm. Pochoir 5, 2010. Indian ink. 150 x 107 cm.



pub pub

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales