logo
160330RicardAllouche
  AGENDA CRITIQUES  
RECHERCHER


ART | AGENDA

Pierre Buraglio, <em>Le pull ô vert</em><br><br>© Alberto Ricci
Pierre Buraglio, Nicolas Colin
Carte Blanche à Pierre Buraglio
03 oct.-22 nov. 2008
Vernissage le
Saint Gratien. Espace Jacques Villeglé
Pierre Buraglio présente un ensemble d'oeuvres représentatives de sa carrière qu'il fait dialoguer avec le travail de Nicolas Colin, Marion Devillers et Sylvie Guiot.
fleche suivante1/1


Share to Facebook Share to Twitter
imprimer

Communiqué de presse
Pierre Buraglio, Nicolas Colin, Marion Devillers, Sylvie Guiot
Carte blanche à Pierre Buraglio


Pour clôturer l'année 2008, l'Espace Jacques Villeglé reçoit l'artiste Pierre Buraglio et lui laisse carte blanche avec notamment la présentation d'une quinzaine d'oeuvres représentatives de l'ensemble de sa carrière.
En parallèle d'une sélection de ses oeuvres, il propose une rencontre avec le travail de trois artistes : Nicolas Colin, Marion Devillers, et Sylvie Guiot.

Né à Charenton en 1939, Pierre Buraglio est l'élève à partir de 1961 de Roger Chastel avec Buren, Parmentier, Viallat... Il fait parti de ces artistes qui transformèrent en profondeur la scène artistique française dans les années 1960.
Artiste polyvalent, Pierre Buraglio s'inscrit, depuis toujours, dans une tradition qu'il évoque et conteste, joue un jeu subtil de références et de citations avec l'art du passé.

Pour Pierre Wat, «Pierre Buraglio est un "peintre sans pinceaux" qui passe sans cesse de l'abstraction à la figuration, de l'assemblage au dessin, de la pratique la plus résolument ancrée dans la contemporanéité à la référence explicite à l'art du passé. Il est possible de relire le travail de Pierre Buraglio comme un combat toujours à recommencer de l'homme contre le temps.
Une impossible conjuration, dont le premier acte fut, dès les Agrafages, de refuser le tableau de chevalet au profit de la construction d'un écran fait de multiples strates. Le montage plutôt que le temps linéaire. Façon de passer de la perte à l'accumulation, à l'assemblage. On ne gagne pas contre le temps, mais on peut, par cette opération là, en faire le moyen d'une construction de l'être. L'homme comme la peinture, s'identifie sur ses ruines.»

fleche suivante1/1

ANNONCES


ÉDITORIAL fleche_rouge
Editos, et d'autres choses, à venir
J'ai depuis plusieurs mois suspendu la rédaction de mes éditos hebdomadaires. Pour deux raisons: 1° la rédaction d'un livre qui me tient à cœur; 2° la refonte totale du site que vous découvrirez dans les prochaines semaines. J'ai hâte de reprendre la publication des éditos pour interroger et partager avec vous les mouvements et soubresauts des arts, des images et de la culture. Merci de votre fidélité à parisART.
A bientôt. 
André Rouillé

fleche Lire la suite
160330JeuPaume
160408MarechalMarcJohnson


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Les lauréats du 61e Salon de Montrouge ont été annoncés.
puce rouge  L’école Camondo ouvre dès la rentrée 2016 10 % de places gratuites.
puce rouge  La galerie Templon fête ses 50 ans en 2016
puce rouge  Les nouveaux membres du conseil d’administration du Centre Pompidou
puce rouge  Assemblée générale de l’ANdEA : pour une politique responsable des écoles supérieures d’art
puce rouge  La galerie Dukan déménage rue des rosiers au marché aux puces de Saint-Ouen
puce rouge  Le Centre national des arts plastiques met en ligne sa collection
puce rouge  Appel à candidatures bientôt ouvert pour l’Académie des savoir-faire de la Fondation Hermès
puce rouge  La 12ème édition de la Nuit européenne des musées aura lieu le 21 mai 2016
puce rouge  Les lauréats 2016 du Grand prix de la Ville de Vallauris annoncés
puce rouge  Marion Zilio, nommée directrice du YIA Art Fair
puce rouge  Cinq candidats en lice pour la direction du Théâtre de Cité internationale
DIAPORAMA

Zimoun, Woodworms, 2009-2012. Microphone, sound system
Carolyn Carlson, Blue Lady (revisited), recréation 2010. Solo de Tero Saarinen. Musique de René Aubry.
Andrea Branzi, Canneti, 2006



pub pub

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales