logo
140227SerignanDowns
  AGENDA CRITIQUES  
RECHERCHER


ART | AGENDA

<br><br> César, Jean Nouvel
Anthologie par Jean Nouvel
08 juil.-26 oct. 2008
Vernissage le 08 juil. 2008
Paris 14e. Fondation Cartier
La mise en scène de Jean Nouvel à la Fondation Cartier, tend à éclairer l'oeuvre contradictoire de César, alliant les matériaux traditionnels aux contemporains et les techniques les plus abouties aux plus expérimentales. Y sont présentés les "Bestiaires" en fer, les "Compressions", les "Empreintes humaines" et les "Expansions".
fleche suivante1/1


Share to Facebook Share to Twitter
imprimer

Communiqué de presse
César
Anthologie par Jean Nouvel


La Fondation Cartier présente une exposition majeure consacrée à l'artiste César, dix ans après sa disparition.

Jean Nouvel, en tant qu'architecte du bâtiment de la Fondation Cartier et ami du sculpteur, est invité à choisir les oeuvres et à les mettre en scène, portant un regard nouveau sur l'oeuvre de ce sculpteur qui n'a cessé d'explorer les possibilités formelles et expressives offertes par les matériaux industriels.

À travers cette exposition, la Fondation Cartier rend hommage à un artiste avec qui elle a collaboré pendant près de quinze ans, depuis 1984 jusqu'à sa disparition en 1998. Près d'une centaine d'oeuvres parmi les plus importantes de la carrière de César sont présentées: "Bestiaire en fer", "Compressions", "Empreintes humaines", "Expansions"…

Habitée par l'exemple des grands maîtres de la sculpture et structurée autour d'une série de gestes radicaux et novateurs, l'oeuvre de César se place sous le signe d'une résistance à la pensée commune.

L'exposition que lui consacre la Fondation Cartier révèle l'influence décisive de son travail sur l'art d'aujourd'hui.

César et la Fondation Cartier

César est un artiste dont l'histoire a recoupé de façon déterminante celle de la Fondation Cartier. Il a notamment joué un rôle décisif dans la création de la Fondation Cartier en 1984 après avoir longuement conversé avec Alain Dominique Perrin sur la nécessaire "création d'un lieu d'exposition libre et différent".

De son côté, la Fondation Cartier a accompagné l'artiste tout au long de sa carrière en présentant régulièrement son oeuvre. Ainsi en 1984, l'exposition "Les Fers de César" célèbre l'ouverture de la Fondation Cartier.

La même année, César entame dans le parc de la Fondation la réalisation de l'"Hommage à Eiffel", une sculpture monumentale de 18 mètres de haut créée à partir de poutrelles issues de l'opération d'allégement de la tour Eiffel et inaugurée en 1989, lors du centenaire de celle-ci.

Organisée en 1986, l'exposition "Les Championnes" de César est pour l'artiste l'occasion de renouveler son langage plastique tout en reprenant, avec la compression de voitures à plat, une idée née en 1959 à Villetaneuse et développée en 1970.

En 1989, dans le cadre de l'exposition "Solex-nostalgie", l'artiste réalise une Compression du mythique vélosolex ("Compression Solex", 1988). Cette collaboration entre l'artiste et la Fondation Cartier va prendre une dimension internationale en 1991, avec la participation de César à l'exposition "Too French" à Hong-Kong puis à Tokyo, et en 1992 avec la commande et la donation par Cartier à la ville de Hong-Kong de la sculpture monumentale "The Flying Frenchman".

Jean Nouvel et César

Sculpteur de formation académique, dont la production est riche de gestes novateurs, César partage avec Jean Nouvel, lors de vacances passées ensemble, ses interrogations sur la nature de l'oeuvre d'art: "Une oeuvre qui ne met pas en valeur un savoir-faire relève-t-elle encore de l'art ?"

Catherine Millet explique que "César, aussi classique soit-il dans l'esprit, aussi attaché soit-il au “métier”, se trouve pris dans une problématique qui fait que la sculpture n'est plus seulement l'art des belles proportions à bâtir et des beaux matériaux à caresser [mais] qu'elle peut être une idée".

Pour Jean Nouvel, qui a dématérialisé et conceptualisé l'architecture, il est essentiel de privilégier cet aspect conceptuel de l'oeuvre de César en mettant en exergue trois gestes plastiques fondamentaux (Empreintes humaines, Expansions et Compressions) à l'aide d'une scénographie organisée de façon typologique et non chronologique.

Il présente également quelques "Fers", dont l'expressionnisme et le naturalisme rappellent la grande virtuosité technique du sculpteur.

Ainsi, la mise en scène de Jean Nouvel nous éclaire-t-elle sur une oeuvre qui résulte d'élans contradictoires et qui allie la virtuosité à l'invention, les matériaux traditionnels aux matériaux contemporains et les techniques les plus abouties aux plus expérimentales.

Publication
"César, Anthologie par Jean Nouvel", Fondation Cartier pour l'art contemporain, Paris / éditions Xavier Barral, Paris.
Relié sous jaquette, bilingue français / anglais, 24 x 28 cm, 192 pages, 110 illustrations, couleur et noir et blanc.
Textes de Bernard Blistène et Jean Nouvel.
Entretien entre Jean Nouvel et Catherine Millet.

fleche suivante1/1

ANNONCE
Votre corps aussi est une oeuvre dont il faut prendre soins ! ABC Coach Sportif Paris à votre service.

Vous recherchez un livre audio ? Profitez d´un large choix de titres au sein de la librairie en ligne Gibert Joseph

140214MacLyon01Moto
ÉDITORIAL fleche_rouge
Mapplethorpe et les nouveaux puritains
L'importante rétrospective que le Grand Palais consacre à Robert Mapplethorpe vingt cinq ans après sa mort a ceci de rassurant que cette œuvre aussi magistrale que sulfureuse n'a pas perdu de sa puissance provocatrice et dérangeante, ni de sa force à résister aux tentatives des puritains de toutes obédiences pour l'édulcorer, la vider de son énergie et… de son impact politique. Aujourd'hui encore, ici en France, on assiste à une série de tentatives pitoyables, plus ou moins conscientes, de...
fleche Lire la suite
140331ArchiUrgence
140320PMU
140317Le104AMA


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
acting01 acting02
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Sam Stourdzé nommé directeur des Rencontres de la photographie
puce rouge  Appel de Chaillot: Pour une nouvelle Europe de la culture
puce rouge  Ministère de la culture: aide au développement des galeries d'art
puce rouge  Marc Partouche nommé directeur de l’Ecole supérieure des Arts décoratifs
puce rouge  Drawing Now Paris en danger: des intermittents et chômeurs occupent le Carreau du Temple
puce rouge  Cinq architectes en lice pour la nouvelle Ecole de la photo d’Arles
puce rouge  Art ou pub? Le Panthéon choisit JR
puce rouge  Le Cap Capitale Mondiale du Design 2014
puce rouge  La crise ne rend pas la culture moins nécessaire, elle la rend au contraire plus indispensable
puce rouge  Le Front national manifeste contre le chorégraphe Olivier Dubois
puce rouge  Cette année, la Fiac lance sa foire off à Paris et s’exporte à Los Angeles dès 2015
puce rouge  Avignon: fermée pour travaux, La Collection Lambert s’expose hors-les-murs
DIAPORAMA

Mylène Benoit, Olivier Normand, Ici, création 2010. Pièce pour 4 danseurs. Installation vidéo.
De gauche à droite: Navin Rawanchaikul, Fly Me To Another World (dedicated), 1999, Marepe, Rio Fundo, 2004, Paul McCarthy, Pig, 2003. Vue de l&rsquo;exposition à la Fondation Ellipse



pub pub

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales