DESIGN | EXPO

eILe Pr_ FAIRE la FICTION

10 Nov - 26 Fév 2017
Vernissage le 09 Nov 2016

L’exposition « eILe Pr_ FAIRE la FICTION » au Frac Centre-Val de Loire propose un retour dans le passé de l’agence d’architecture expérimentale New-Territories, en même temps qu’une projection dans ses réalisations futures. Un parcours non chronologique invite à suivre les méandres d’une production qui ouvre l’architecture au monde et aux autres disciplines.

Avec l’exposition « eILe Pr_ FAIRE la FICTION », le Frac Centre-Val de Loire convie de nouveau New-Territories, entité protéiforme entre agence d’architecture et laboratoire, vingt ans après sa première exposition dans le même lieu.

Retour sur le passé et projection dans la production future de l’agence architecturale New-Territories

L’exposition opère un « flash-back 1993-2050 » : à la fois retour sur et projection dans l’avenir d’une abondante production dans le domaine de l’architecture expérimentale. Au fil du parcours sont retracés et tracés cinquante-sept ans de travaux, de scénarii, de projets, de controverses et de collaborations.

A travers le titre de l’exposition, « eILe Pr_FAIRE la FICTION », se dessinent ses deux axes conceptuels. D’entrée se dégage comme sujet une figure androgyne, l’avatar digital _eILe_ qui dirige officiellement New-Territories depuis sa fondation en 1993 pour remplacer la figure de l’architecte–auteur. » Elle synthétise les nombreuses collaborations de l’architecte François Roche qui écrit, parle et enseigne en son nom. S’il n’accepte pas les codes de genre cet être hybride refuse aussi les règles habituellement propres à l’architecture et qui consistent en la maîtrise des territoires, des formes et des matières. Le deuxième axe est celui de la fiction, conçue comme mode d’écriture du monde.

L’architecture expérimentale : une ouverture sur le monde

L’agence New-Territories revendique une vision ouverte de l’architecture. En perpétuelle migration, elle se veut un espace de rencontre entre l’architecture, le cinéma, l’écriture, l’art, la philosophie, les mathématiques ou encore la biologie. Fidèle à cet idéal d’ouverture et d’hybridation, le parcours favorise une vision non linéaire des œuvres, des projets et des processus de création. La chronologie est bouleversée pour privilégier l’angle géographique et psychanalytique.

Un ensemble de projets historiques de New-Territories sont présentés, comme MindMachineMakingMyths, le plus récent, mené sous le label M4. Ce projet a pour but de créer, en mêlant l’architecture, le design, la mythologie, la psychologie et la géographie des passages entre réalité et fiction ou encore entre l’environnement et l’esprit. Des situations environnementales et architecturales sont construites et filmées, mettant en scène une fusion entre récits parapsychiques et structures architecturales.

L’exposition met en lumière la pérennité de certains procédés architecturaux et technologiques, ainsi que les points de vue adoptés par l’architecte, qui renouvellent à chaque fois le rapport au monde en prenant en compte ses multiples dimensions, qu’elles soient biologiques, scientifiques, psychologiques, politiques ou techniques.