ART | EXPO

Water Your Garden In The Morning

14 Oct - 13 Jan 2019
Vernissage le 14 Oct 2018

L’exposition « Water Your Garden In The Morning » au CRAC Alsace, à Altkirch, rassemble des installations d’Edit Oderbolz : des œuvres faites de matériaux ordinaires et de gestes minimaux qui explorent les multiples expériences des espaces architecturaux et les façons de les appréhender, de s’en servir ou de les de les subvertir.

L’exposition « Water Your Garden In The Morning » au Centre rhénan d’art contemporain Alsace présente des installations d’Edit Oderbolz qui poursuit son exploration de l’espace, de la matière et de l’architecture.

« Water Your Garden In The Morning », une exposition d’Edit Oderbolz

Le titre de l’exposition, « Water Your Garden In The Morning » (Arrose ton jardin le matin) se révèle être plus qu’un titre. Cette injonction qui fut longtemps un titre de travail a en ce sens orienté le travail d’Edit Oderbolz et formule une sorte de méthodologie qu’elle a adoptée pour concevoir et construire son exposition. Il faut donc imaginer la création des œuvres et l’organisation de leur présentation comme l’aménagement d’un ensemble où l’on surveille le développement des idées comme celui des plantes, où on les laisse se croiser, se confondre, où l’on élimine celles qui ne prennent pas…

L’analogie entre la démarche artistique d’Edit Oderbolz et le domaine du jardinage se retrouve également dans un de ses thèmes centraux : l’habitat. Le terme « habitat » lui-même n’a en effet servi jusqu’au XXe siècle qu’en botanique, pour désigner le milieu où vit une plante à l’état naturel. Ce n’est qu’à partir de l’entre-deux guerres que l’usage du mot « habitat » s’étend l’environnement bâti et donc aux conditions de l’habitation humaine, que l’on analysait jusque-là plus sous l’angle de l’action d’habiter que sous celui de l’architecture.

Les installations d’Edit Oderbolz renvoient à l’espace architectural

La pratique d’Edit Oderbolz s’insère précisément dans ce moment où l’habitat quitte le domaine végétal et animal pour être relié à l’architecture moderne, une architecture qui est un vecteur de séparation : entre les classes, les races, les genres… Les sculptures, installations et dessins d’Edit Oderbolz illustrent comment les architectures s’inscrivent toujours dans un contexte politique et économique plus large, comment elles encadrent, organisent et hiérarchisent la vie entre l’intérieur et l’extérieur, le jour et la nuit, le privé et le public, l’homme et la femme, l’adulte et l’enfant, etc.