PHOTO

Politiques du visible

16 Oct - 27 Jan 2019
Vernissage le 15 Oct 2018

L’exposition « Politiques du visible » au Jeu de Paume, à Paris, met à l’honneur l’œuvre photographique de Dorothea Lange, devenue mondialement célèbre pour ses images de la Grande Dépression aux Etats-Unis. Des tirages originaux datant de 1933 à 1957 mais aussi des témoignages écrits de la photographe et des projections témoignent d’une œuvre aussi émouvante que socialement engagée.

L’exposition « Politiques du visible » au Jeu de Paume, à Paris, revient sur la carrière de la grande photographe américaine Dorothea Lange à travers plus d’une centaine de tirages d’époque éclairés par des documents écrits et des projections.

 « Politiques du visible » retrace la carrière de la photographe Dorothea Lange

Première exposition consacrée à l’œuvre de Dorothea Lange en France depuis vingt ans, « Politiques du visible » rassemble plus de cent tirages vintage réalisés de 1933 à 1957 par la célèbre photographe américaine, parmi lesquels des œuvres majeures dont certaines n’ont jamais été montrées en France. Outre les photographies présentées, ont découvre divers objets ayant appartenu à Dorothea Lange tels que des carnets de notes prises sur le terrain, des planches-contacts et différentes publications qui permettent se replacer son travail dans le contexte de la période troublée de l’entre-deux guerres aux Etats-Unis.

Parmi les rares femmes photographes de son époque à être reconnue de son vivant, Dorothea Lange a notamment atteint une renommée mondiale par ses images devenues familière de la Grande Dépression qui, comme le roman Les Raisins de la colère de John Steinbeck, ont en partie déterminé notre vision de cette période. Cependant, la célébrité de ces clichés emblématiques de la crise économique cache une partie moins connue du travail de Dorothea Lange comme les photographies qu’elle a prises d’Américains d’origine japonaise internés durant la Deuxième Guerre mondiale, qui ont longtemps été censurées et sont présentées pour la première fois en France.

Dorothea Lange : une photographie émouvante et socialement engagée

Le parcours de l’exposition est divisé en cinq parties. La première couvre la période de la Dépression (1933-1934) avec des séries mythiques de l’histoire de la photographie comme White Angel Breadline et Migrant Mother et met en lumière toute la complexité de cette période historique. La deuxième est consacrée au travail réalisé par Dorothea Lange pour la Farm Security Adminstration de 1935 à 1939) dans le cadre programme politique et économique du New Deal, qui témoigne de l’engagement citoyen qui guidait la démarche de la photographe. La troisième présente les photographies réalisées dans  les camps d’internement des Américains d’origine japonaise en 1942,  puis on découvre celles les chantiers navals de Richmond (1942-1944) et  enfin, un reportage sur un avocat commis d’office (1955-1957).