ART | EXPO

La Gioconda che cammina

11 Oct - 01 Déc 2018
Vernissage le 11 Oct 2018

L’exposition « La Gioconda che cammina » à la galerie Italienne de Paris réunit des objets-sculptures, des peintures et des dessins de Donato Piccolo qui, conjuguant art et science, explore les relations de cause à effet, des théories du chaos et de l’effet papillon aux résurgences psychologiques à travers les générations.

L’exposition « La Gioconda che cammina » à la galerie Italienne, à Paris, présente les sculptures hybrides, peintures et dessins entre art et science de Donato Piccolo.

« La Gioconda che cammina » : Donato Piccolo, entre art et science

Pour sa première grande exposition parisienne, Donato Piccolo a conçu un parcours en forme de grand ensemble sculptural qui investit tous les espaces de la galerie et au sein duquel toutes les œuvres sont reliées les unes aux autres. Relations de cause à effet et influences mutuelles entre sculptures, peintures et dessins articulent l’exposition pour laquelle l’artiste italien s’est inspiré de la théorie du chaos, de celle de l’effet papillon et des phénomènes physiques de flux et de turbulences.

Le titre de l’exposition, « La Gioconda che cammina » fait référence au portrait de La Joconde par Léonard de Vinci : Mona Lisa constitué en effet une métaphore de l’art et le cheminement du tableau illustre l’évolution continue des formes et du sens, thème qui est précisément au cœur de cette nouvelle proposition de Donato Piccolo. On y découvre la pratique entre art et science de Donato Piccolo qui a recours à la fois à des mediums traditionnels comme le dessin, la peinture et la sculpture et à la robotique et à l’intelligence artificielle.

Sculpures hybrides, peintures et dessins de Donato Piccolo

Des objets-sculptures comme Walking On The Clouds font de l’exposition un lieu habité en permanence qui ne cesse d’évoluer : dotées de prothèses mécaniques et d’intelligence artificielle, ces entités hybrides se déplacent, s’illuminent, émettent des sons et interagissent avec leur environnement.

Des peintures et de grands dessins abordent des sujets scientifiques ayant trait aux relations de cause à effet ainsi qu’aux phénomènes psychologiques liés notamment à la généalogie. Ainsi une des œuvres associe la phrase « Toutes les familles ont un secret. » et le mot « boomerang » : de la même façon que des principes physiques entraînent des influences entre deux situations, les processus psychiques font ressurgir ce qui était enfoui ou tu, le passé influençant le présent.