LIVRES | ESSAI

Dispositifs artistiques et interactions situées

L’ouvrage Dispositifs artistiques et interactions situées paru aux Presses universitaires de Rennes est le fruit de rencontres organisées en 2012 dans le cadre des travaux de l’équipe Fictions & Interactions auxquelles se sont ajoutées plusieurs contributions.

Dispositifs artistiques et interactions situées, Livre, Bernard Guelton

Information

  • @2016
  • 2978-2-7535-4897-8
  • \20€
  • E196
  • Zoui
  • 4Français
  • }170 L - 240 H

L’ouvrage Dispositifs artistiques et interactions situées explore les dernières innovations en matière de dispositifs artistiques et de performances interactives.

Quand le spectateur intervient

A l’origine, le dispositif artistique constitue l’exposition, aujourd’hui, le dispositif en art contemporain peut s’en affranchir totalement. Il intègre les notions d’opérativité et de performativité. L’opérativité, action organisée en vue d’atteindre un but se concentre sur l’utilisateur à travers sa participation, il accomplit, joue le dispositif. Un principe de performativité régit donc un grand nombre de dispositifs dans les pratiques contemporaines.

Une approche spatiale des pratiques artistiques contemporaines

Cette nouvelle approche est en en lien avec une compréhension dynamique de l’espace qui relie la position du corps avec les objets, trajectoires et actions orientées du sujet ; c’est ce qui constitue la notion d’interaction située. Ces principes d’opérativité, de performativité et d’interactions situées forment autant de questions qui redéfinissent en partie la notion de dispositif en art contemporain.

Les territoires de l’exposition, des réalités alternées, celui du jeu, se trouvent naturellement convoqués. Comment ces notions sont-elles mises en œuvre concrètement dans les œuvres contemporaines ? Quels en sont les constituants, les configurations et les enjeux ?

Sommaire

– Interactions situées, dispositifs cognitifs et jeu en réalités alternées. Une approche spatiale et cognitive des pratiques artistiques, notamment contemporaines

– Deux modèles d’installation située entre 1960 et 1990. Interfaces-Mondes, notes sur deux modèles d’installation située

– Le geste d’interaction situé. Le geste d’interaction situé, sa relation à la dynamique, à l’espace et aux contenus

– Figures de l’interactivité. Tête de lecture

– Le spectateur en situation d’interaction. Un spectateur scindé et en latence

– L’interaction située au croisement de la mobilité et de l’espace sonore. Topophonie de l’eau, une fiction sonore navigable

– La médiation technique dans la réalisation du « toucher-l’autre ». Vers une technologie du rapport à l’autre

– Interactions individuelles et collectives en situation. Disposer de contre-rôles

– L’action située dans le développement de l’activité