ART | EXPO

Discours primal

13 Mai - 30 Juil 2017

L’exposition « Discours primal » au CAC Brétigny présente l’œuvre de Liz Magic Laser. A travers films, sculptures et atelier, on découvre pour la première fois en France le travail performatif et interactif de l’artiste américaine sur les stratégies d'influence d'opinion utilisées dans le monde médiatique et politique.

L’exposition « Discours primal » au Centre d’art contemporain de Brétigny-sur-Orge présente à travers des films, des sculptures et ateliers le travail performatif et interactif de l’artiste américaine Liz Magic Laser autour des codes qui structurent la vie sociale, médiatique et politique.

« Discours primal » Liz Magic Laser explore notre rapport intime à la politique

Le titre de l’exposition, « Discours primal », fait référence à une psychothérapie développée en 1967 par le psychologue américain Arthur Janov, qui fut en vogue dans les années 1970 aux Etats-Unis. Cette thérapie vise à soigner notamment des névroses en explorant la période primale de la vie située entre la naissance et l’enfance. Ce travail de régression doit aboutir au jaillissement d’un cri dit primal, qui permet de revivre de façon cathartique un événement traumatique et donc d’en libérer le patient.

A travers l’exposition, Liz Magic Laser entend se réapproprier cette pratique dans le cadre d’une exploration des structures sociales, à l’occasion d’un contexte politique intense marqué par le Brexit et les élections présidentielles aux Etats-Unis et en France. Le film Primal Speech montre un groupe d’acteurs enfermé dans une chambre d’isolement capitonnée et supervisé par une coach formée à la thérapie primale. Chaque personne est incitée à explorer ses idéologies et à sonder son rapport aux personnalités politiques susceptibles d’être élues, jusqu’aux ressorts les plus subjectifs, intimes et enfantins de ce rapport. Ainsi Liz Magic Laser utilise la thérapie primale pour analyser la manipulation à l’œuvre dans les discours politiques par le biais de nos émotions.

Liz Magic Laser dénonce les techniques oratoires d’influence d’opinion

L’exposition met en lumière le caractère performatif de la démarche de Liz Magic Laser qui, dans sa volonté de disséquer et montrer les fonction­nements de la société civile, repose sur des collaborations étroites avec ses représentants. Elle travaille avec des journalistes, des réfugiés, des artistes ou encore ds chirurgiens qu’elle place dans une situation d’« observation participante », à la fois acteurs et analystes de leur propre pratique et de leur système. Ainsi l’actrice de Primal Speech parle directement au visiteur qui devient lui-même un patient incité à exprimer ses émotions.

D’autres films et objets exploitent des méthodes de développement personnel et de prise de parole pour critiquer les formes populaires du discours public. Dans le film The Thought Leader, ce sont les conférences TED en vogue aux États-Unis qui se trouvent utilisées et retournées par Liz Magic Laser, tandis que l’art oratoire, base commune à toutes les méthodes de ce type, est incarné dans l’exposition par la figure de François Delsarte qui fut le théoricien du mouvement expressif et de la voix en France. Deux sculptures reprennent des schémas extraits du manuel Delsarte System of Oratory, un manuel publié en 1893 qui enseignait comment améliorer son pouvoir de persuasion par l’art oratoire.