DESIGN | FOIRE

Design Miami/Basel 2017, Galerie Pascal Cuisinier

13 Juin - 18 Juin 2017

La galerie Pascal Cuisinier propose de découvrir une collection de meubles d’avant-garde des années 1950 et 1960, parmi lesquelles des pièces rares telles une commode et bureau pour enfants dessinés par Alain Richard et Pierre Guariche.

A l’occasion de Design Miami/Basel 2017, la galerie Pascal Cuisinier présente un ensemble de meubles des années 1950 dont certaines pièces seront exposées pour la première fois en raison de leur rareté, telles la Commode 220 d’Alain Richard ou le Bureau pour enfants 144 de Pierre Guariche. En revanche, le lampadaire à double balancier de ce dernier ainsi que le bureau en verre d’Antoine et Jacqueline Philippon Lecoq ou le fauteuil Catherine de Joseph-André Motte, se révèlent plus familières aux amateurs de design. Certaines pièces de Pierre Paulin ont été quant à elles exposées l’an passé au Centre Georges Pompidou.

«Design Miami/Basel» 2017 : pièces rares

Parmi les pièces de mobilier présentées par la Galerie Pascal Cuisinier, la Commode 220 d’Alain Richard et Bureau pour enfants 144 de Pierre Guariche font figure d’exceptions en raison de leur faible disponibilité.

Contemporain certainement négligé et peut-être oublié de Pierre Paulin, Alain Richard a dessiné meubles et luminaires, et notamment conçu les aménagements de l’aéroport d’Orly et de la station parisienne de RER Auber. Après avoir fondé sa propre agence de design, Alain Richard collabore avec André Monpoix, dont la galerie Pascal Cuisinier présente lors de «Design Miami/Basel» la Table basse 132.

«Design Miami/Basel» 2017 : Antoine Philippon et Jacqueline Lecoq

Bureau dessiné par Antoine Philippon et Jacqueline Lecoq à l’occasion du concours organisé par un verrier français, la société des glaces de Boussois en 1960, est le résultat d’une recherche technique et formelle. Car ce bureau en verre traduit certainement un goût affirmé pour l’expérimentation de nouveaux matériaux.

Faits en bois de palissandre de Rio, les tiroirs de ce bureau sont fixés à une structure en verre trempé dont les lignes rigoureuses s’harmonisent avec l’utilisation de l’aluminium. Le bureau en verre d’Antoine Philippon et Jacqueline Lecoq a été édité par Jules Degorre et sélectionné pour le pavillon français de l’Exposition Universelle et Internationale de Montréal en 1967.