DANSE | FESTIVAL

Les Hivernales 2018

02 Fév - 03 Mar 2018

Depuis quatre décennies, le festival Les Hivernales, en Avignon, défriche et soutient la danse contemporaine. Pour sa quarantième édition, Les Hivernales 2018 ne déroge pas à la règle. Avec un bref clin d’œil à la Nouvelle danse (via Daniel Larrieu et Maguy Marin), pour mieux livrer une douzaine de créations 2017-2018.

Pour sa quarantième édition, le festival Les Hivernales d’Avignon rassemble plus d’une vingtaine de compagnies. Festival de danse contemporaine initiée en 1978, il a porté et accompagné le mouvement de la « Nouvelle danse ». Cette édition, placée sous le signe de la diversité, jette des ponts à travers le temps. Mi-rétrospective, mi-prospective, Les Hivernales 2018 offre un panel intergénérationnel de danse contemporaine, au fil de quatre semaines condensées. Deux figures-clefs de la Nouvelle danse fêteront l’anniversaire des Hivernales : Daniel Larrieu (avec Emmy + Avenir et Littéral) et Maguy Marin (avec Deux mille dix sept). Parmi les chorégraphes présents se comptent également Rachid Ouramdane, Jann Gallois, Marlene Monteiro Freitas, Arthur Perole… Autrement dit, une quarantième édition intense, avec près de vint-cinq spectacles, trois expositions, des conférences et projections, une séquence jeune public (Les HiverÔmomes)… Et ce, dans une quinzaine de lieux d’Avignon. Toujours sous la direction des Hivernales – CDCN d’Avignon.

Festival Les Hivernales 2018, en Avignon : quarante ans de danse contemporaine

C’est avec le chorégraphe Yoann Bourgeois que la quarantième édition des Hivernales aura débuté. Le spectacle Minuit – tentatives d’approches d’un point de suspension aura donné le ton : une édition vertigineuse en perspective. La première quinzaine du festival (du 2 au 15 février) sera surtout placée sous le signe des expositions, rencontres et projections. De quoi se préparer en douceur. Du 15 au 21 février, le festival dans le festival, Les HiverÔmomes, transformera Avignon en lieu de pédagogie chorégraphique. Jeunes publics et scolaires pourront plonger dans la danse. Avec notamment La forêt ébouriffée de Christian et François Ben Aïm et H&G de Christian Ubl. Ainsi que des spectacles mêlant danse, performance, déambulation, cirque… Comme Le bal des bébés par Le Théâtre de la Guimbarde, Rock’n Chair d’Arthur Perole, ou encore Tavola d’Isida Micani & Spike.

De Daniel Larrieu à Jann Gallois : la poursuite de l’élan prospectif

À partir du 23 février, forts de cette acclimatation douce et efficace, les publics auront droit à dix jours d’effervescence. À raison de deux à trois spectacles par jour : les spectateurs pourront eux aussi courir de scènes en scènes. Au menu, comme noté plus haut, Maguy Marin et Daniel Larrieu. Mais aussi Michaël Allibert (Etude(s) de chute(s)), Marlene Monteiro Freitas (Jaguar), Rachid Ouramdane (Murmuration), Jann Gallois (Quintette), Eric Oberdorff (Mon corps palimpseste), Georges Appaix (What do you think ?)… Et du côté des créations 2018 : Debout d’Antoine Le Menestrel, H&G de Christian Ubl, Intersum de Liam Warren, Sheol de Rafael Smadja, Versus de Christophe Beranger et Jonathan Pranlas-Descours… Soit une quarantième édition des Hivernales allant d’Emmy + Avenir (1993) à aujourd’hui, avec une très grande majorité de créations 2017-2018. Pour un panel vitaminé, embrassant allègrement l’état de l’art de la chorégraphie contemporaine.