Ivan Argote

Ivan Argote

SITE INTERNET

http://ivanargote.com/

Ivan ARGOTE — né le 8 novembre 1983 à Bogota (Colombie). Vit et travaille à La Courneuve (France).

Ivan Argote est un artiste contemporain colombien dont le travail inclut vidéo, sculpture, installation, photographie, performance… Cultivant une approche sociale, ses œuvres jonglent entre anecdotique et reflets du monde contemporain. Sa sculpture Strengthlessness (2014), par exemple, figure un obélisque, tel celui de la place de la Concorde à Paris, mais affaissé. Loin de l’idéal priapique. Parmi ses vidéos notables se compte la série Untitled (Paris) (2010), Untitled (New York) (2011) et Untitled (Madrid) (2012), notamment. Tandis que les passants marchent dans les rues, de dos, Ivan Argote hurle des phrases comme « I love you », « You are beautiful »… Et les vidéos restituent, au ralenti et en silence, ces moments où les gens se retournent, leurs différentes expressions faciales (amusées, choquées, exaspérées, incrédules…). Actuellement, le travail d’Ivan Argote est représenté par la Galerie Perrotin (Paris, New York, Hong Kong, Séoul, Tokyo) et la Galeria Vermelho (Sao Paulo), notamment.

Ivan Argote : performances filmées, codes culturels, langages non verbaux et interactions sociales

Ivan Argote a étudié le design graphique à l’Universidad Nacional de Colombia, à Bogota (2000-2004). Avec une double spécialisation, en nouveaux media, cinéma, télévision, et photographie (2005). Un prix universitaire lui donne l’opportunité d’aller étudier à l’étranger. Il intègre alors l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris (diplômé en 2009). En 2008, iconoclaste, il effectue une performance filmée au Centre Pompidou. Retouch le montre ainsi en train de taguer deux peintures, sous verre, de Piet Mondrian. En 2010, en résonance avec la série des captations d’expressions faciales, il filme des pigeons bisets. Ayant placé un pigeon empaillé, dans la rue, sur un mini piédestal, il jette de la nourriture pour attirer des bisets, tout autour. Les réactions oscillent entre méfiance, éloignement et indifférence affamée. Si la plupart d’entre eux reconnaît un congénère, aucun n’effectue les politesses et rituels en usage chez ces animaux sociaux.

Installations, sculptures, films : entre humour, anecdote, spontanéité et énergie condensée

Qu’il s’agisse de bisets ou d’humains, Ivan Argote développe des protocoles astucieux pour pouvoir capter des éléments de sociabilité chez les êtres vivants qu’il filme. Manifestations émotionnelles et langages non verbaux occupent ainsi une place de choix dans son œuvre. L’anecdotique allant ici de pair avec une forme de spontanéité (réelle ou simulée). Altruism (2011), Two 50 years old white males having emotions (2013), Activissime ! (2015)… Les vidéos d’Ivan Argote sont capables de saisir l’unique. Tandis que ses sculptures et installations contiennent une énergie plus ramassée et condensée. Tels ses lions lacérés, pour l’exposition collective « Roarrr » (2016, Paris). Largement exposé dans le monde entier, il a notamment participé à la Biennale de Venise, en 2017. En 2016, son film Fructose a, entre autres, été projeté au FID de Marseille.