Cécile Paris

Cécile Paris

Cécile PARIS — née le 21 novembre 1970 à Nancy (France). Vit et travaille à Paris (France) et Nantes (France).

Cécile Paris est une artiste contemporaine française dont la pratique inclut vidéo, photographie, action… Travaillant les images en étroite relation avec le son, Cécile Paris développe régulièrement des projets collaboratifs et interdisciplinaires. À l’instar du label Code de nuit ⓒ (2010-2014). Œuvre à géométrie variable, son manifeste déclare notamment : « Code de nuit tient du concept, de la liste non exhaustive et du motif. Laboratoire de recherche et d’observation qui inventorie des scénographies possibles, Code de nuit a pour objet d’investigation la boîte de nuit, à travers ses modèles et ses projections*. » Jetant des passerelles entre art et musique, Cécile Paris a notamment travaillé à plusieurs reprises avec la chanteuse Barbara Carlotti. Sur des projets comme Nébuleuse Dandy (2011), Die Diva (2011), Les italiens un début, un milieu et une fin (2014). Cécile Paris enseigne à l’École Supérieure des Beaux-Arts de Nantes Métropole.

Cécile Paris : ballades musicales et vidéos anachroniques, entre poésie et mélancolie

Parmi les premières expositions collectives de Cécile Paris se compte notamment « La Ville en projets » (1998), au Magasin de Grenoble. Cultivant un esprit nocturne peuplé de fêtes et masques, Cécile Paris concède peu d’éléments biographiques. Et dans cette même dynamique mystérieuse, ses œuvres vidéos fonctionnent comme des ballades musicales, mi-désuètes, mi-poétiques. À l’instar de Voiture Double V (2015), où un jeune homme (façon Fonzie, dans Happy Days), conduit une épave de voiture. Laquelle apparaît être en réalité juchée sur le toit d’un bâtiment désaffecté. Tandis que la vitrine arbore encore « Vente – Préparation – Karting ». Et dans cet univers musical de feintises bon enfant, le jeune homme se recoiffe avec un peigne tiré de sa poche. Pendant que dans la vitrine blanchie se reflètent, déformées, les rares voitures passant encore par ‘là’.

Photographies, vidéos, actions, label, projets collectifs… Des constellations volontairement énigmatiques

Le ‘là’ donné par Cécile Paris, justement, reste nébuleux. Où et quand ? Ici et maintenant, dans des non-lieux hors du temps. Ou, comme l’énonce Code de nuit ⓒ : Code de nuit a le style d’un songe / Code de nuit est une fréquence horaire / Code de nuit est un rendez-vous improbable / Code de nuit joue une partition rêvée / Code de nuit a des allures équivoques / Code de nuit reste une énigme lumineuse / Code de nuit préfère les atmosphères glissantes / Code de nuit est à venir / Code de nuit est déjà là… Autant de slogans coïncidant avec le travail, vidéographique, photographique, performatif, de Cécile Paris. Dont l’œuvre a notamment fait l’objet d’expositions personnelles au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris (2011), au Centre Pompidou Paris (Hors Pistes, 2014), au CAC Passerelle de Brest (2014 et 2015).

* https://codedenuit.wordpress.com/poesie-french-english/statement/ [Consulté le 07.07.2017].