Anthony Egéa

Anthony Egéa

Depuis la création de la compagnie Rêvolution en 1991, fondée avec d’autres complices, notamment Hamid Ben Mahi, Anthony Egea place le corps au centre de son propos, travaillant tant l’énergie que l’expressivité des gestes, avec des créations comme Triptyk (2001), Amazones (2003) où le hip hop est revisité au féminin, ou encore Soli (2005).