ART | PARCOURS

Co-Mutations

02 Juil - 03 Sep 2017
Vernissage le 01 Juil 2017

La nouvelle édition du parcours d’art contemporain en vallée du Lot, intitulée « Co-Mutations », réunit les œuvres d’une quinzaine d’artistes autour des technologies numériques et de leurs rapports à la société, au territoire et à l’imaginaire.

Le projet « Co-Mutations » est la nouvelle édition du parcours d’art contemporain en vallée du Lot que la Maison des arts Georges & Claude Pompidou, centre d’art contemporain de Cajarc, organise chaque été. L’édition 2017 se veut un festival d’art contemporain dédié au numérique.

Un parcours d’art contemporain en vallée du Lot

Sous une forme de balade, le festival d’art contemporain dévoile des œuvres créées durant le printemps en rési­dence qui mêlent l’analogique et le digital, la nature et la technologie. Formant un véritable terrain de jeux fourmillant de propositions critiques, les œuvres tentent de donner une dimension humaine aux questions contemporaines qui concernent la connaissance, les techno­logies et l’écologie.

Géraud Soulhiol confronte le dessin au territoire

Le dessinateur, Géraud Soulhiol voit dans le titre de l’événement Co-Mutations la notion de passage d’un état à un autre par le biais de la mutualisation des idées et des savoir-faire. Pour l’occasion, il confronte sa pratique au territoire réel qu’est la vallée du Lot, en faisant du dessin un outil de compréhension de celui-ci, tout en partant du principe que le territoire, comme la création artistique, sont mutants. Au Centre d’art de Cajarc, il présente les miniatures sur porcelaine Les Plongées et les dessins Les Projections, Nature Mécanisée, deux séries d’images qui forment une sorte de cartographie. Au cœur du cirque de Vènes, à Saint-Cirq Lapopie, le dessin monumental intitulé Le Re-pli, trame pariétale applique la grille utilisée en modelage 3D au relief réel. A certains endroits, le réseau de lignes du dessin souligne les plis de la roche tandis qu’à d’autres, il les déforme. Ainsi, une troisième forme se crée, au sein de laquelle la nature est comme repliée».

« Co-Mutations » accueille l’installation Auditorium de Franz West

Le parcours « Co-Mutations » présenter l’installation Auditorium que Franz West avait créée en 1992 pour la Documenta IX à Cassel. Cet ensemble de douze canapés recouverts de persans usés sur lesquels le public est invité à s’asseoir pour écouter un ensemble d’œuvres sonores qui ont été réalisées par les artistes participant à « Co-Mutations ». A travers cette œuvre s’exprime l’idée-phare de Franz West pour qui l’artiste s’inscrit dans un environnement principalement social et que ses œuvres prennent leur sens à travers leur interaction avec le public. Ici, l’apparence inconfortable des canapés, armatures en métal rembourrées de mousse, est contredite dès que l’on s’y installe. On découvre alors des sièges accueillants, propices à la détente et à la conversation avec les voisins.

VOIR également

http://www.paris-art.com/co-mutations/ ‎
http://www.paris-art.com/co-mutations-2/
http://www.paris-art.com/co-mutations-3/
http://www.paris-art.com/co-mutations-4/