ART | EXPO

Clay Case

05 Nov - 15 Fév 2017
Vernissage le 05 Nov 2016

L’exposition « Clay Case » à la galerie parisienne Anne de Villepoix réunit les œuvres de huit artistes contemporains. Des sculptures qui expriment tout le potentiel plastique de la céramique en bousculant ses conventions.

L’exposition « Clay Case » à la galerie Anne de Villepoix met à l’honneur la céramique à travers les œuvres de huit artistes internationaux contemporains. Elle réunit et confronte des démarches artistiques qui renouvellent la pratique de la céramique et en bousculent les conventions.

Sculptures extravagantes, structures minimalistes et bas-reliefs figuratifs

Les sculptures de Michel Gouéry sont caractérisées par une grande maîtrise des techniques potières, mise au service de pièces d’une grande inventivité figurative. L’une des ces œuvres, tout en céramique émaillée, est composée d’une colonne accolée à un mur sur laquelle sont peints un poisson d’eau douce très réaliste et un oiseau fondant sur lui et, surmontant la colonne, d’un buste anthropomorphe à l’apparence monstrueuse, comme recouvert d’une peau exagérément fripée, d’une teinte rouge et verdâtre, dont émergent deux yeux écarquillés. L’exploitation sans limite des formes, textures et couleurs donne naissance à des créatures extravagantes qui explore notre part charnelle et animale.

Chez Jessica Boubetra, l’art de la céramique est soumis à une logique d’assemblage. Loin de l’aspect foisonnant des œuvres de Michel Gouéry, ses sculptures assemblant céramique émaillée, bois et métal constituent des architectures modulaires où le minimalisme formel conjugué à la complexité des associations est porté par la quête de l’équilibre à la fois physique et esthétique.

La céramique entre tradition et modernité, un potentiel plastique

Les œuvres du duo d’artistes suisses, Bastien Aubry et Dimitri Broquard, dessinent une passerelle entre la culture populaire moderne et la tradition ancienne de la céramique en croisant celle-ci avec l’univers du design et notamment l’impression numérique. Chez l’Américaine Lee Maida, la céramique émaillée se mêle au tissu pour créer des bas-reliefs figuratifs. Les contrastes entre les matériaux, leurs textures, leur épaisseur, donne vie à ces tableaux colorés.

En remettant en question la pratique de la céramique, de ses techniques à ses usages en passant par ses matériaux, chaque œuvre en propose une vision renouvelée, très actuelle. Qu’elle soit utilisée de façon exclusive ou associée à d’autres pratiques, que ses techniques traditionnelles soient respectées ou détournées, la céramique dévoile tout son potentiel plastique.