ART | EXPO

Back to Nature

30 Juin - 14 Oct 2018
Vernissage le 29 Juin 2018

L’exposition « Back to Nature » au Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur, à Marseille, présente une installation inédite de Claude Lévêque réalisée à la mesure de l’architecture du lieu. Un dispositif d’une grande force émotionnelle et sensible qui convoque les souvenirs des visiteurs et ébranle leurs perceptions.

L’exposition « Back to Nature » au Fonds régional d’art contemporain Provence-Alpes-Côte d’Azur, à Marseille, dévoile une installation inédite de Claude Lévêque.

Back to Nature, une installation inédite de Claude Lévêque

L’exposition au Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur s’inscrit dans une double invitation faite à Claude Lévêque pour son retour dans la ville de Marseille : le Frac et les musées de Marseille ont convié cette grande figure de la scène artistique française et internationale à investir des lieux emblématiques du patrimoine marseillais passé et actuel (la Chapelle du Centre de la Vieille Charité et le Frac) avec des installations réalisées à l’échelle de leur architecture.

L’installation Back to Nature transforme les deux grands plateaux du bâtiment du Frac conçu par l’architecte Kengo Kuma. On pénètre dans un dispositif plongé dans l’obscurité au sein duquel nos perceptions et nos souvenirs sont ébranlés. Notre présence devient un élément agissant. L’interactivité repose ici sur l’expérience solitaire que propose l’installation : en y pénétrant, on se retrouve face à soi-même, isolé du monde extérieur dans un moment d’introspection, confronté à nos propres souvenirs.

Claude Lévêque transforme les espaces pour ébranler la perception

Immergeant les visiteurs dans une ambiance forte, l’installation Back to Nature, se révèle une œuvre d’une grande puissance émotionnelle qui génère une expérience sensorielle totale (sensible, physique et sonore) et intense. Elle est représentative de la capacité de Claude Lévêque  à transformer les espaces par des références musicales qu’il y intègre et des ambiances sonores qu’il y développe, pour générer une pensée qui s’émancipe des voies du savoir et emprunte celles de la sensibilité. Par ce biais, l’artiste parvient à donner à ses souvenirs et expériences personnelles une valeur universelle qui les fait résonner chez chaque visiteur.