PHOTO | EXPO

Circulation(s)

21 Jan - 05 Mar 2017
Vernissage le 21 Jan 2017

Le festival « Circulation(s) », qui se déroule au Centquatre-Paris met à l’honneur les talents émergents de la photographie européenne. Cette septième édition rassemble les œuvres de quarante-quatre photographes.

Le festival « Circulation(s) », consacré aux nouveaux talents de la photographie européenne, présente sa septième édition au Centquatre-Paris. Les œuvres de quarante-quatre photographes sont réunies dans cette vaste exposition.

Les jeunes talents de la photographie européenne

La programmation de l’exposition est déterminée par trois axes. Un jury de professionnels de l’image a sélectionné la sélection vingt-cinq photographes. Chacun d’entre eux a été choisi pour la qualité, la pertinence et l’originalité de leur démarche artistique. Le cliché intitulé West Horizons de Jef Bonifacino transmet une vision absurde : l’entrée d’un ponton s’avançant dans l’eau d’un grand lac est barrée par un portail très ouvragé semblable à ceux des grandes demeures. De nombreuses pancartes accrochées à ce portail rappellent le statut privé du ponton sur l’extrémité duquel on peut apercevoir, à travers la grille, une table et des fauteuils. La neige qui recouvre le ponton achève de souligner l’aspect surréaliste de la scène. Chez Ludovica Bastianini, démarches photographique et plastique se confondent : le cliché In Your Place mêle photographie, peinture et collage dans un portrait de fillette en habit de mariée. Des empiècements de dentelle collée et de la peinture blanche figurent la robe et le voile.

Quinze artistes invités, objets de découvertes et de coups de cœur, participent également au festival par le biais d’expositions et d’installations. Parmi eux, la polonaise Weronika Gesicka use de la manipulation photographique sur des photographies familiales des années 1970 pour donner à des scènes anodines une tournure surréelle. Elle a notamment signé la photographie utilisée sur l’affiche du festival où trois femmes en maillot de bain sont juchées sur les épaules de trois hommes dont la tête semble avoir disparu.

De Miia Autio à Mathias Zwick, des photographies, photomontages et recherches plastiques

Le festival met également en lumière une galerie européenne et une école de photographie. Cette année, la galerie estonienne Temnikova & Kasela Gallery invite les photographes Sigrid Viir et Krista Mölder tandis que l’École Nationale Supérieure de la Photographie de Arles présente les œuvres de trois de ses étudiants : Anna Broujean, Leslie Moquin et Louis Matton.

Enfin, le parrain de cette édition, Hercules Papaioannou, expert en photographie, commissaire d’expositions et directeur du musée de la photographie de Thessalonique, a utilisé sa carte blanche pour inviter quatre photographes grecs : Argyriadis Kostis, Koublis Petros, Pantelidis Yiannis et Papadakis Thodoris.