DESIGN | OBJET

Driven

Le vélocipède a connu différents avatars avant de se stabiliser, dans les années 1920, autour du modèle de transmission par engrenages et chaîne métallique. Avec Driven, Ceramicspeed entend changer ce paradigme, via un nouveau prototype de vélo, sans chaîne ni dérailleur.

Un vélo sans chaîne ? Sans dérailleur ? C’est le pari de la société Ceramicspeed [graphie : CeramicSpeed], avec Driven. Actuellement, les vélos utilisent une transmission par chaîne. Soit un dispositif dont l’efficacité est limitée par la friction, lorsque les maillons s’engagent et désengagent dans les éléments crantés. Société de R&D [recherche et développement] spécialiste de l’innovation dans le secteur du cyclisme de compétition, Ceramicspeed travaille actuellement à l’élaboration d’un système sans chaîne. Le but étant de changer de paradigme, pour dépasser le problème de la déperdition d’énergie causée par la friction. Les résultats du prototype suscitent déjà l’enthousiasme. Avec des performances qui lui auront notamment valu de recevoir le prix du meilleur concept à l’Eurobike Award 2018 (en juillet 2018, à Friedrichshafen, Allemagne). De quoi spéculer sur une éventuelle révolution dans le domaine du cyclisme.

Driven par Ceramicspeed : le futur du vélo, sans chaîne ni dérailleur ?

Champion du monde de roller de vitesse en 1998, Jacob Csizmadia fonde Ceramicspeed à Holstebro (Danemark) en 2004. Important son expertise de la mécanique du roller à celle du cyclisme, Ceramicspeed est pionnière dans l’usage de la céramique pour les systèmes de transmission par roulement à billes. En utilisant notamment du nitrure de silicium, une céramique très dure, développée par la NASA dans les années 1990. Pour des systèmes de roulement à billes à 60% plus légers que leurs équivalents métalliques, et un gain de vitesse de 30 à 50%. Avec l’acquisition de Friction Facts (Colorado) — laboratoire de test fondé par Jason Smith —, Ceramicspeed a renforcé sa position de précurseur en matière de surpression des frictions. Et c’est avec le département d’ingénierie mécanique de l’université du Colorado que Ceramicspeed développe actuellement le système Driven. Un modèle de vélo doté d’un mécanisme de transmission qui supprime presque l’intégralité des frictions de glissement. La prouesse de Driven étant de transmettre, intacte, 99% de l’énergie reçue.

Transmission sans friction et changement de paradigme pour le design cycliste

Actuellement au stade du prototype et toujours en phase de développement, Driven n’est pas encore fonctionnel. Mais le but visé est celui d’un vélo à 13 vitesses, avec un pignon de pédalier à 21 dents. Plutôt qu’un dérailleur articulé via une chaîne, Driven simplifie le système. C’est un arbre de transmission en fibre de carbone qui relie la cassette (les pignons crantés superposés de la roue arrière) au pignon du pédalier. Avec, à chaque extrémité, un système de roulement à billes. Soit une mécanique complexe et miniaturisée, pour un minimum de résistance et un maximum de fluidité. De nombreux problèmes restent à résoudre, notamment celui du passage des vitesses. Mais le concept de Driven représente bel et bien un changement de paradigme. Dans la mesure où le modèle de dérailleur à chaîne n’a pas changé depuis les années 1920 (il a été optimisé, non modifié) : Driven laisse présager une rupture dans le design du cyclisme.