Cette page a été un peu chahutées en passant de l’ancien au nouveau site, les corrections sont en cours.  
Non classé

Ce que j’ai sous les yeux

03 Oct - 25 Jan 2010
Vernissage le 15 Oct 2009

L’exposition «Ce que j’ai sous les yeux» porte à la fois les idées d’évidence et de révélation: c'était là, sous mes yeux mais je ne le voyais pas. Emprunté à une vidéo de Simon Quéheillard, ce titre invite ainsi le spectateur à se questionner sur ce qu’il voit et ce qui apparaît.

Communiqué de presse
Simon Boudvin, Christophe Cuzin, Sylvie Fanchon, Shirley Jaffe, François Morellet, Michel Blazy, Laurent Montaron, Julien Prévieux, Simon Queheillard, Stephan Reusse, Michel Aubry, Glen Baxter, Frédéric Bruly Bouabre, Sabine Delcour, Edouard Levé, Frédérique Loutz, Marcel Miracle, Marc Pataut, Ernest Pignon-Ernest, Sarkis, Franck Scurti, Xiaogang Zhang, Grégoire Bergeret, Erik Bullot, Maïder Fortune, Jean-Luc Moulène, Shirley Jaffe, François Morellet, Tania Mouraud, Gyan Panchal, Anne Rochette, Bruno Rousselot, Maria-Thereza Alves, Fayçal Baghriche, Annelise Ragno, Pipilotti Rist, Jozef Robakowski, Kristina Solomoukha
Ce que j’ai sous les yeux

L’exposition «Ce que j’ai sous les yeux» porte à la fois les idées d’évidence et de révélation: c’était là, sous mes yeux mais je ne le voyais pas. Emprunté à une vidéo de Simon Quéheillard, ce titre invite ainsi le spectateur à se questionner sur ce qu’il voit et ce qui apparaît.
Véritable appel au voyage réflexif, les oeuvres agissent tel un révélateur du monde, abordant tour à tour une dimension poétique, onirique ou politique. Elles partagent l’idée que l’étonnement, la beauté et la réflexion peuvent naître d’un regard posé autour de soi, sur les choses familières.

L’exposition présente 30 artistes plasticiens de la scène contemporaine à travers 93 oeuvres qui témoignent d’un rapport fort au réel, soit via l’amorce d’une narration, soit à travers une approche sensible des couleurs et des formes. Toutes font le pari de modifier le rapport que le spectateur entretient avec l’espace de l’oeuvre et celui du lieu exceptionnel qu’est le musée d’art et d’histoire de Saint-Denis.

Les lieux et les artistes
— Chapelle des Carmélites. Réveler l’invisible
Les oeuvres projetées présentent des situations certes bien réelles, mais que nous aurions peu de chance d’avoir «sous nos yeux» sans le geste de l’artiste. Elles rappellent notamment le cinéma et le documentaire et, sans trucage, provoquent des sentiments très divers comme par exemple l’étonnement, la peur, l’émerveillement ou encore l’empathie.

Simon Boudvin, Christophe Cuzin, Sylvie Fanchon, Shirley Jaffe, François Morellet, Michel Blazy, Laurent Montaron, Julien Prévieux, Simon Queheillard, Stephan Reusse.

— Salle du Chapître. Comment s’inscrire dans le présent en affirmant une relation à l’Histoire ?
Ces créations sont fortement inscrites dans le présent et ouvrent un dialogue avec l’histoire politique et sociale ou avec l’histoire de l’art, en reprenant ou en citant des formes empruntées à d’autres cultures.

Michel Aubry, Glen Baxter, Frédéric Bruly Bouabre, Sabine Delcour, Edouard Levé, Frédérique Loutz, Marcel Miracle, Marc Pataut, Ernest Pignon-Ernest, Sarkis, Franck Scurti, Xiaogang Zhang.

— Cloître du Carmel. Circularité
Dans cet espace déambulatoire fermé, les oeuvres conversent avec le lieu, évoquant à la fois l’enfermement, la boucle, l’extase…

Grégoire Bergeret, Erik Bullot, Maïder Fortune, Jean-Luc Moulène

— Tribune de Mesdames. Jouer avec le réel, perturber les perceptions et laisser vivre les formes
Les oeuvres exposées ici font un aller/retour constant entre l’espace réel, en trois dimensions, et l’espace représenté, en deux dimensions. Elles jouent avec les lois de composition et de perception de l’espace ainsi que les couleurs en affirmant la liberté du geste de l’artiste.

Simon Boudvin, Christophe Cuzin, Sylvie Fanchon, Shirley Jaffe, François Morellet, Tania Mouraud, Gyan Panchal, Anne Rochette, Bruno Rousselot, Sarkis.

Vernissage
Jeudi 15 octobre 2009. A partir de 18h. Projections exceptionnelles d’oeuvres vidéo.

Soirée de projection
Le 15 octobre, de 18h à 23h, en présence de Claude Bartolone, Président du Conseil général et Député de la Seine-Saint-Denis, et de Didier Paillard, Maire de Saint-Denis, auront lieu des projections d’oeuvres vidéo, marquant ainsi l’attachement du Département à l’image en mouvement sur le territoire de la Seine-Saint-Denis, à la fois berceau du cinéma et lieu stratégique d’une nouvelle économie liée à l’image.

Seront diffusées: Bruce Lee in the Land of Balzac de Maria-Thereza Alves, Le sens de la marche de Fayçal Baghriche, Le cheval d’arçon d’Annelise Ragno, I am not the Girl (who misses much) de Pipilotti Rist, The Market de Jozef Robakowski et City of continuous present de Kristina Solomoukha.

AUTRES EVENEMENTS Non classé