ART | EXPO

Duo infernal

14 Avr - 12 Mai 2018
Vernissage le 14 Avr 2018

L’exposition « Duo infernal » à la galerie Art : Concept, à Paris, présente de récentes œuvres de Caroline Achaintre : des sculptures en laine et en céramique et des tableaux à l’aquarelle entre figuration et abstraction, reflets d’une identité multiple et changeante.

L’exposition « Duo infernal » à la galerie parisienne Art : Concept dévoile de nouvelles sculptures, œuvres textiles et peintures de Caroline Achaintre où priment l’expression de la matière et le processus de fabrication.

« Duo infernal » : l’identité multiple est au cœur de l’œuvre de Caroline Achaintre

Le titre de l’exposition, « Duo infernal », renvoie au questionnement central dans la démarche de Caroline Achaintre sur la notion d’identité multiple et changeante. Une notion familière à l’artiste qui, née en France, élevée en Allemagne puis installée au Royaume-Uni, est elle-même marquée et influencée par différentes cultures.

Les œuvres de Caroline Achaintre sont elles-mêmes caractérisées par la multiplicité : elles mêlent sculptures en laine, en céramique et aquarelles, semblent hésiter entre figuration et abstraction, et puisent leur inspiration autant dans le primitivisme que dans l’expressionnisme allemand, le carnaval européen, la science-fiction ou dans des souvenirs personnels de Caroline Achaintre liés à la culture populaire allemande. Ainsi le titre « Duo infernal » est-il emprunté à une chanson du groupe de punk rock Extrabreit qu’elle écoutait à l’adolescence.

Des œuvres où priment l’expression de la matière et le processus de fabrication

La pratique de Caroline Achaintre accorde une place primordiale à la matière brute et au processus de fabrication. Elle vise à laisser s’exprimer librement la matière, hors de tout usage ou catégorie prédéfinie et les gestes de production, plus importants que l’objet fini. Il en résulte des pièces difficiles à définir : les œuvres en laine tuftée à la main comme Hocus Locus, BiaUltra et Plumebust ressemblent à des tapis berbères mais sont accrochées au mur tandis que les sculptures en céramique comme Tonsoria, Sembler, Twobuns et Fortuna ne correspondent à aucune fonctionnalité.