DANSE | FESTIVAL

Frasq 2018

06 Oct - 20 Oct 2018

Festival consacré à la performance, émergente ou confirmée, Frasq 2018 réserve son lot de découvertes. Organisé par Le Générateur, pour le dixième anniversaire de Frasq se sont quelques cinquante artistes (danse, théâtre, cirque) qui livreront un état de l'art de la performance actuelle.

Festival de performance contemporaine, Frasq fête son dixième anniversaire. Organisé par Le Générateur, à Gentilly, Frasq se déploie sur trois weekends, consacrés à la performance élargie. De la danse au participatif, ce que Le Générateur met à l’honneur, c’est la jeune création « sur le fil », la prise de risque, ainsi que la recherche en acte. Et après sa soirée de lancement au diapason de la Nuit Blanche 2018, le festival se poursuit avec trois soirées pur Frasq. Pour un programme dense, à retrouver jusqu’au 20 octobre. Côté Nuit Blanche, le programme Entre chien et loup aura été mis en scène par Bino Sauitzvy, comédien, chorégraphe et chercheur. Un moment collectif, porté par vint-cinq jeunes artistes issus du cirque, de la danse et du théâtre. Une exultation expérimentale partagée, pour mieux faire se rencontrer le jour et la nuit, les artistes et les publics.

Festival Frasq 2018 : 10e édition des rencontres de la performance, au Générateur

Après la Nuit Blanche, Frasq 2018 se poursuit avec trois soirées partagées. Pour Carte Blanche, ce sont ainsi trois performances chorégraphiques qui articuleront la soirée du 13 octobre. La chorégraphe et performeuse Éléonore Didier livrera Coincée dans un ascenseur à frémir entre les planètes. Une pièce pour six danseuses — Éléonore Didier elle-même, Séraphine Allouard, Florence Casanave, Lila Derridj, Anne Dreyfus, Delphine Gildé. Tandis que la chorégraphe Sarah Venturi reprendra sa performance AHA (2014). Enfin, Mathilde Monfreux (Cie Des Corps Parlants) proposera une pièce chorégraphique pour quatre interprètes, La Grande Ours (2018). Avec Mathilde Monfreux elle-même, Mickaël Brand, Clémence Diény, Blandine Pinon. Soit un conte chorégraphique inspiré par Sang et Stupre au Lycée. Une nouvelle de Kathy Acker (1947-1997), auteure électrique, tout à la fois assistante d’Herbert Marcuse, strip-teaseuse à New-York et héritière revendiquée de Jack Kerouac et William S. Burroughs. Pour une performance en forme de chaos organisé.

Performance élargie et scène ouverte : de la place pour les émergences chorégraphiques

Autre spécialité du festival : une scène ouverte à la performance. Cette année, Pile ou Frasq se déroulera en deux temps. La première session aura lieu le 12 octobre à Micadanses (Paris) et la seconde, le 14 octobre au Générateur (Gentilly – Porte d’Italie). Pile ou Frasq, c’est d’abord un espace de visibilité et de créativité ouvert aux émergences. Avec, cette année encore, la participation d’une quinzaine de groupes cultivant des pratiques multidisciplinaires. Enfin, soirée de clôture, Show Your Frasq viendra impulser l’énergie de l’action. Pour une soirée réunissant des artistes-performeurs (Anne-Sarah Faget, Francine Flandrin, Catherine Froment, Alberto Sorbelli, Julien Hagenauer, Coline Joufflineau, Didier Julius…) en les dégageant du poids de devoir « faire art ». Pour une valorisation de l’imagination, des savoir-faire, de l’expérimentation. Dix ans déjà… Toujours énergique et plus affermi : Frasq 2018 promet ainsi une plongée dans la performance actuelle.