DESIGN | OBJET

Recto-Verso

Faire de la lumière une étoffe... C'est l'envie que réalise la lampe tactile et réversible Recto-Verso, de la designer contemporaine Bina Baitel. Comme une natte enroulable, Recto-Verso permet de moduler la luminosité comme un drapé. Grâce aux diodes électroluminescentes organiques, notamment.

Projet lauréat de l’aide à la création du VIA, la lampe Recto-Verso (2015), de la designer Bina Baitel, fait également partie de l’exposition nomade « No Taste for Bad Taste – so Starck, so Bouroullec… so Le French Design ». Une exposition itinérante, portée par le VIA et actuellement en escale à l’A+D Museum de Los Angeles (du 24 février au 29 avril 2018). Soit une exposition réunissant une quarantaine de pièces emblématiques du design contemporain français. Dont la lampe Recto-Verso du Studio Bina Baitel. Une lampe tactile réversible, incluant des diodes électroluminescentes organiques (OLED). Coutumière d’un design de la fluidité (lampe-miroir Grimm, tapis-console Tarah et Confluencia…), Bina Baitel signe ici une lampe pliable et tactile. Pour une modulation intuitive de la luminosité.

Recto-Verso de Bina Baitel : une lampe tactile et réversible

Les OLEDs se présentent sous forme de plaques légères. Ici intégrées dans une série articulée de housses en cuir, l’ensemble des OLEDs forme une sorte de chaine lumineuse. Presque un textile lumineux, soutenu par une structure métallique. Et tandis que la face directe permet un éclairage puissant, lorsque retournée vers l’intérieur, Recto-Verso diffuse une lumière tamisée. Déclinée selon plusieurs types de portant, la lampe Recto-Verso permet de jouer sur les combinaisons. À la façon d’une natte enroulable, la partie lumineuse peut-être roulée sur elle-même pour réduire la diffusion. Ou au contraire déployée, comme un drapé de lumière. Le fonctionnement des diodes électroluminescentes organiques ayant une émission de chaleur réduite, l’inclusion dans une housse, à la façon des tablettes tactiles, permet une approche sensuelle de l’éclairage.

Une lampe enroulable, pour une modulation intuitive de la luminosité

La fluidité textile de la lumière émise par la lampe Recto-Verso permet ainsi une expérience interactive. Ici il ne s’agit pas de frapper dans ses mains pour tamiser la luminosité, comme dans les films d’anticipation technologique, mais bien plutôt de toucher la lumière et de l’arranger, comme une étoffe. Plutôt que de passer par des capteurs sonores, la modulation se fait ici par le geste. Au plus juste de la perception, l’utilisateur déploie, replie et nuance son environnement lumineux. Par un contact direct et palpable à l’éclairage. Une dynamique qui s’accorde assez bien avec la redéfinition contemporaine de la sensibilité. Si longtemps les dimensions visuelle et sonore ont accaparé toute l’attention, dorénavant la dimension tactile fait partie des vecteurs signifiants. Comme une texture lumineuse, l’écran-lampe Recto-Verso contribue ainsi à la création d’un design polysensoriel.