ART | EXPO

Bernar Venet / Rétrospective 2019–1959

21 Sep - 06 Jan 2019
Vernissage le 20 Sep 2018

L’exposition « Rétrospective 2019–1959 » consacrée à l’œuvre de Bernar Venet au Musée d’art contemporain de Lyon rassemble de façon exceptionnelle plus de cent soixante-dix peintures, dessins, sculptures, photographies, films, œuvres sonores, diagrammes et performances qui retracent la carrière d’un des pionniers de l’art conceptuel en France.

L’exposition « Rétrospective 2019–1959 » au Musée d’art contemporain de Lyon revient sur la carrière de Bernar Venet à travers un ensemble exceptionnel de peintures, dessins, sculptures, photographies, films et œuvres sonores.

« Rétrospective 2019–1959 » : soixante ans de création de Bernar Venet

La  « Rétrospective 2019–1959 » est l’exposition la plus complète jamais consacrée jusqu’à aujourd’hui à l’œuvre de Bernar Venet. Réunissant plus de cent soixante-dix pièces, des premières performances, aux sculptures, photographies, films et œuvres sonores en passant par les peintures, dessins et diagrammes, elle retrace soixante années de création.

L’œuvre de Bernar Venet, encore mal connue en France, pâtit de son aspect protéiforme et séquencé qui inspire souvent des expositions limitées à des périodes ou à des médiums précis. L’exposition a ainsi le mérite de l’aborder dans son intégralité et d’en cerner ainsi la complexité et l’ampleur. Le parcours suit un ordre chronologique inversé, comme l’indique le titre, « Rétrospective 2019–1959 ».

Bernar Venet, un des pionniers de l’art conceptuel en France

La démarche de Bernar Venet est marquée par une double dimension intuitive et rationnelle qui résulte en une œuvre aux contours à la fois précis et poétiques. Nourrie de déséquilibres, d’imprévisibilité, de troubles, d’incomplétude et d’instabilité, celle-ci se fonde sur la recherche de la matérialité, de la présence directe des choses hors de tout discours, et sur l’expérimentation. Une démarche qui fit de lui un des pionniers de l’art conceptuel dans les années 1960.

Le parcours permet de suivre chaque étape du cheminement artistique de  Bernar Venet. On redécouvre des peintures sur carton des séries Déchet et Relief carton, les Tas de charbon et goudrons par lesquels l’artiste put « montrer une sculpture qui, pour la première fois dans l’histoire de l’art, n’avait pas de forme spécifique », son recours à la science (astrophysique, physique nucléaire et mathématiques), puis, après l’interruption de son activité artistique pendant cinq ans, des toiles sur châssis et des sculptures monumentales en acier Corten comme Effondrement huit lignes indéterminées et Effondrement angles, conçues pour l’espace urbain.