PHOTO

bc/be contemporary n°03

La revue des tendances résolument contemporaines art, design, architecture, mode publie pour son premier numéro d’été un entretien-autoportait de Claude Lévêque, une réflexion sur le marché de l’art ou le rapport entre art et entreprises, par Emmanuelle Lequeux, mais aussi un portrait de la collectionneuse chinoise Pearl Lam et un entretien avec Martin Creed, par Anaïd Demir.

Information

  • @Eté 2008
  • 2
  • \8 €€
  • E130
  • Zoui
  • 4Français / Anglais
  • }23 L - 30 H

Présentation
Rédactrice en chef : Ingrid Brochard
bc/be contemporary n°03

Editorial, «Bloody Mary»

«Mars 2008 : bc se propulse outre-Manche pour une enquête sur la scène artistique britannique.

Pour commencer, rendez-vous dans l’atelier de l’artiste Martin Creed qui prescrit une heure de psychanalyse obligatoire par semaine à tous ses assistants… alors qu’au cœur de Hyde Park, à la Serpentine Gallery, Hans Ulrich Obrist, en savant fou, compile formules de mathématiciens et diagrammes d’artistes dans une nouvelle publication.

Puis sur les traces de Gavin Turk, on se retrouve dans le London trendy ; et le temps d’un café, Pierre Ardouvin, en résidence dans la perfide Albion, rend un hommage aux tabloïds britanniques, aux Sex Pistols et à Lady Di, l’espace d’un dessin.

Passage éclair à Glasgow, chez Douglas Gordon, pour vingt-quatre heures enflammées dans son atelier transformé en lieu d’exposition. Dans le même esprit, l’appartement londonien de Christopher Taylor est, lui, devenu l’incontournable Museum 52.

Toujours plus excentrique, à l’Est, la galerie The approach est perchée au-dessus d’un pub et combine une programmation sur deux lieux. Plus établie, la galerie Simon Lee inaugure, elle, une exposition de Larry Clark, juste après celle de Pistoletto.

Et comme bc ne tient pas en place, nous voici à Varsovie en plein coeur d’une scène artistique émergente. Puis le voyage se poursuit vers la redoutable Chine où la frénésie de Shanghaï et Pékin nous happe. Enfin, atterrissage à Dubaï où un nouveau rendez-vous du marché de l’art nous attend.

De retour en Europe, à Gand, un grand coup de cœur pour les dernières œuvres de Berlinde de Bruyckere dans son atelier, véritable cloître dédié à la rédemption.

Pendant ce temps à Paris, entre drame shakespearien et nostalgie préraphaélite, Sam Samore réalise une série mode inspirée des grands moments de la peinture.

Et en attendant d’occuper le pavillon français de la Biennale de Venise 2009, c’est Claude Lévêque qui réincarne la couverture de bc en traçant au vernis à ongles un « be contemporary » bloody et stendhalien.»