logo
140227SerignanDowns
  AGENDA CRITIQUES  
RECHERCHER


ART | NUMÉRIQUE

<br><br> Tamara Laï
Tamara Laï;. Sacrifice
Ancienne réalisatrice de vidéos Tamara Laï; porte désormais son art vers des œuvres numériques participatives, un art qu’elle désigne, à juste titre, «entre happening et art éphémère». Avec Sacrifier, le Sacrifice, Sacrificing, elle poursuit ses expérimentations afin de réconcilier le réel et le virtuel, le corps et l’esprit...


Par Frédéric Lebas

La dernière actualité de Tamara Laï; était le festival Vidéoforme à Clermont Ferrand où elle présentait le cd-rom Solénoï;des : des cyber poèmes pulsés tels des flux électroniques, et des pensées jaillissant de manière chaotique et confuse sur l’écran cathodique.
Avec Sacrifier, le Sacrifice, Sacrificing, elle poursuit ses expérimentations en vue de réconcilier le réel et le virtuel, le corps et l’esprit pour déjouer les processus inhérents aux processus de virtualisation. De ce fait, elle interroge les dimensions mentales et corporelles attachées à la notion de sacrifice.

Dans une société occidentale policée régie par une économie libidinale toujours plus maîtrisée, le sacrifice rituel dans son sens liturgique et dans sa fonction régulatrice permettant de polariser les violences, les tensions individuelles et sociales, n’aurait plus lieu d’être.

Dans cette situation, Tamara Laï; part en quête de nouveaux territoires sacrificiels dans les rites quotidiens, quitte à s’ériger sur l’autel sacrificiel pour devenir un bouc émissaire, martyr et monstre d’un nouveau genre. Mais cristalliser sur soi toutes les tensions d’une société est trop lourd à porter.

La présence de Tamara Laï; sur de nombreuses listes de diffusion et plates formes internet n’est pas fortuite, au contraire… Elle s’adresse à tous les « opérateurs culturels », quels qu’ils soient, afin de leur demander si leurs contributions ne seraient pas de l’ordre du sacrifice.

Un sacrifice qui pousserait jusqu’à ses retranchements les limites culturelles liées au corps : Art charnel et Body Art, ou bien encore, le sacrifice de l’artiste et son œuvre sur l’autel de la critique. Répondre aux propositions de Tamara Laï; consiste à faire un don de soi pour l’autre, c’est-à-dire lui remettre une part de soi-même : un texte, une image, une animation ou bien une musique.
L’ensemble de tous ces éléments réunis constitueraient une éthique du sacrifice des acteurs de la culture à l’échelle mondiale (il suffit de prendre connaissance de la nationalité des participants pour s’en convaincre). En respectant la logique du don/contre-don, le sacrifice n’est pas gratuit comme certains le prétendent. Chaque participant recevra en retour un autoportrait de l’artiste, sous la forme d’un morceaux de son corps nu virtuel et signé.
Cette œuvre participative témoigne que l’échange symbolique qu’implique le sacrifice subsiste dans nos sociétés aseptisées et normalisatrices. Nous avons besoin de jouer avec les paradoxes et les tabous qui nous habitent. Se souiller pour se purifier. L’échéance pour participer : le 31 mai 2005.

Liens
http://www.imal.org/tamara_lai/SOLENOIDES/solenoide.htm
http://www.tell-a-mouse.be/sacrifice/sacrifice.htm


Créateurs
puce rouge Tamara Laï






site_com


ANNONCE
Votre corps aussi est une oeuvre dont il faut prendre soins ! ABC Coach Sportif Paris à votre service.

Vous recherchez un livre audio ? Profitez d´un large choix de titres au sein de la librairie en ligne Gibert Joseph

140331ArchiUrgence
ÉDITORIAL fleche_rouge
Mapplethorpe et les nouveaux puritains
L'importante rétrospective que le Grand Palais consacre à Robert Mapplethorpe vingt cinq ans après sa mort a ceci de rassurant que cette œuvre aussi magistrale que sulfureuse n'a pas perdu de sa puissance provocatrice et dérangeante, ni de sa force à résister aux tentatives des puritains de toutes obédiences pour l'édulcorer, la vider de son énergie et… de son impact politique. Aujourd'hui encore, ici en France, on assiste à une série de tentatives pitoyables, plus ou moins conscientes, de...
fleche Lire la suite
140320PMU
140317Le104AMA


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
acting01 acting02
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Appel de Chaillot: Pour une nouvelle Europe de la culture
puce rouge  Ministère de la culture: aide au développement des galeries d'art
puce rouge  Marc Partouche nommé directeur de l’Ecole supérieure des Arts décoratifs
puce rouge  Drawing Now Paris en danger: des intermittents et chômeurs occupent le Carreau du Temple
puce rouge  Cinq architectes en lice pour la nouvelle Ecole de la photo d’Arles
puce rouge  Art ou pub? Le Panthéon choisit JR
puce rouge  Le Cap Capitale Mondiale du Design 2014
puce rouge  La crise ne rend pas la culture moins nécessaire, elle la rend au contraire plus indispensable
puce rouge  Le Front national manifeste contre le chorégraphe Olivier Dubois
puce rouge  Cette année, la Fiac lance sa foire off à Paris et s’exporte à Los Angeles dès 2015
puce rouge  Avignon: fermée pour travaux, La Collection Lambert s’expose hors-les-murs
puce rouge  Marc Partouche nommé directeur de l’Ecole des Arts décoratifs (Ensad)
DIAPORAMA




pub pub

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales