DESIGN | EXPO

Migration

21 Sep - 18 Oct 2018
Vernissage le 20 Sep 2018

La Galerie Collection expose Migration, du maître verrier contemporain Antoine Brodin. Lauréat du Prix L'Œuvre, de la Fondation Ateliers d’Art de France, le projet Migration prend les traits (les côtes) d'une vaste structure-squelette en verre soufflé sculpté. Une sculpture volcanique et majestueuse.

C’est en septembre 2017 qu’a été dévoilé le nom du lauréat du Prix L’Œuvre, de la Fondation Ateliers d’Art de France. Maître verrier, Antoine Brodin a effectivement remporté les honneurs de cette troisième édition. À la clef : un budget de quarante mille euros pour réaliser une œuvre d’envergure exceptionnelle. Et de fait, projet initié en 2010, la pièce Migration d’Antoine Brodin est une œuvre d’ampleur exceptionnelle. Physiquement, comme techniquement. Il ne s’agit pas moins que d’une sorte de barque-squelette de quelques quatre mètres cinquante de long, en verre soufflé à la canne. Exposée en avant-première dans le cadre du très effervescent salon Maison & Objet de septembre 2018, Migration pourra être retrouvée, au calme, à la Galerie Collection. La galerie de la Fondation Ateliers d’Art. Pièce riche en évocations, Migration rappelle tour à tour une armature d’embarcation échouée, ou la carcasse rincée par les eaux d’une orque, d’une baleine.

Migration d’Antoine Brodin, lauréat du Prix L’Œuvre de la Fondation Ateliers d’Art

Squelette de mammifère marin ou épave, Migration invite au recueillement. Du personnage biblique de Jonas à celui, ludique, de Pinocchio… De l’énigmatique baleine du film Les Harmonies Werckmeister (2000) de Béla Tarr aux naufrages, qui tous les jours ou presque, transforment la Méditerranée en cimetière… Migration prend les traits d’un étrange monument. Une sculpture fragile, en verre soufflé. D’un rouge allant de l’incarnat au rubis sombre, Migration prend parfois l’éclat inquiétant d’une hémoglobine cristallisée. Teinte difficile à obtenir, Antoine Brodin l’a tirée de son matériau, le verre, par une technique d’overlay. Soufflage, sablage, overlay, abrasion… Migration est le résultat d’un patient travail, où l’artiste est aussi l’artisan. Vaste carcasse-structure, chaque côte arbore une surface ornée d’un motif de dentelle. Plante volcanique, Migration pourrait tout autant être de la trempe des adventices. Ces herbes dites mauvaises, parce que capables, notamment, de pousser à travers le bitume.

Une immense barque-squelette, en dentelle de verre, à la Galerie Collection

Particulièrement active, la Fondation Ateliers d’Art a initié le Prix L’Œuvre en 2015 pour soutenir l’actualisation des métiers d’art. Entre les deux écueils que représentent la modernité industrielle d’une part et le folklore traditionaliste de l’autre, l’artisanat a connu une période de désamour. Mais les Fab lab et l’imprimerie 3D ont contribué à relancer le fait main. Céramique, verrerie, orfèvrerie, broderie… La Fondation Ateliers d’Art promeut de jeunes artistes qui renouvellent la technique comme l’image de ces disciplines. Maître verrier atypique, Antoine Brodin est passé par la peinture en lettre, la peinture en carrosserie (usine), un double cursus en art et droit, la restauration de vitraux… Et enfin, l’apprentissage des techniques du verre, au Canada. Un parcours cohérent comme peut l’être le verre : par la fusion indémêlable de ses composantes. Sculpture monumentale sans être écrasante, Migration sera à explorer, du bout des yeux, à la Galerie Collection.