DANSE | SPECTACLE

Another Distinguée

05 Avr - 09 Avr 2017

Le Centre Pompidou présente Another Distinguée de La Ribot, un spectacle qui poursuit un projet initié de longue date et porte un regard rétrospectif sur le parcours et les performances de La Ribot. De nouvelles situations mettent en perspective les diverses identités qu’elle s’emploie à adopter dans son corps-à-corps avec les objets.

Another Distinguée complète une série de pièces commencée vingt-trois auparavant sous le titre Pièces distinguées. Another Distinguée se présente elle-même sous la forme d’une suite de huit pièces conjuguant danse et performance.

Another Distinguée : une autre pièce

Commencé en 1994, le projet Pièces distinguées est une collection, unique semble-t-il, de courtes pièces performatives dans lesquelles la chorégraphe et danseuse espagnole La Ribot expose son corps nu. Tout à la fois acteur et objet de l’action, celui-ci est mis en scène dans des situations simples.

Mais le corps n’est pas seul en scène puisque les pièces de La Ribot se construisent patiemment autour de son rapport aux objets. Ces derniers, disposés sur le sol, deviennent des prolongements artificiels du corps de la danseuse et le transforment. Si chacune de ces pièces est unique, comme l’indique certainement l’emploi du mot «distinguée», elle se révèle néanmoins reproductible.

La Ribot invite constamment le spectateur à prendre part aux métamorphoses de son corps. Ainsi présentait-elle en 1997 une série de pièces dans lesquelles elle mettait en scène la rencontre heurtée de son corps et de craies, sur une composition de Carlos Santos, en «peignant» son corps avec celles-ci. Elle pouvait encore, dans la même série, utiliser une chaise pliante en bois pour se livrer à un corps-à-corps apparemment violent avec cette chaise. Dans l’utilisation de cet objet s’exprime une certaine forme d’ironie puisque La Ribot actionne elle-même cette chaise qui semble la mettre à terre et la faire souffrir.

Dans Chair, pièce plus récente, il ne reste de la chaise en bois que quelques bouts de bois qui, fermement appliqués sur son corps avec du ruban adhésif, deviennent des entraves lui permettant de se jouer des règles mêmes de la danse. La Ribot ne peut alors que de se hisser sur la pointe de ses pieds et maintenir sa tête haute pour tourner lentement sur elle-même, suggérant l’image de cet objet qu’est la danseuse de la boîte à musique. Dès lors, le corps suggère l’objet, sans être lui-même simple objet.

Another Distinguée : regard rétrospectif

Sur scène, le corps de La Ribot se transforme donc et devient suggestif, selon les objets utilisés, les postures adoptées, et les situations campées.

A la manière de Distinguished HitsAnother distinguée, porte un regard rétrospectif sur le parcours et les performances de La Ribot désormais rassemblées en une longue série de cinquante-trois pièces. Accompagnée des danseurs Juan Loriente et Thami Manekehla, La Ribot propose toutefois de nouvelles situations mettant en perspective les diverses identités qu’elle s’emploie à adopter.

Chacune des huit pièces composant Another Distinguée porte un nom particulier, propre ou commun – Sirènes, Olivia, Sacrifice, par exemple – et tente de donner à voir une vision imaginaire des corps en situation puisqu’elles sont présentées dans un espace restreint où les spectateurs ont tout loisir de se déplacer au plus près des interprètes, multipliant ainsi les points de vue et pouvant accompagner, s’ils le souhaitent, les transformations des corps.