DANSE | SPECTACLE

Suresnes cités danse | Finding Now

18 Jan - 20 Jan 2019

Toute en souplesse, la pièce Finding Now, d'Andrew Skeels, invite les publics à se suspendre à la grâce des danseurs. Et conjuguant musique sacrée, danse Hip-hop, classique, House, contemporain... Finding Now donne au présent une saveur d'éternelle beauté.

Pièce pour cinq danseurs, Finding Now (2018) d’Andrew Skeels prend les traits d’une chorégraphie de corps enchevêtrés. Sur des musiques baroques et sacrées, incluant Johann Sebastian Bach, Domenico Scarlatti, Antonio Vivaldi, les danseurs s’enlacent, convulsent, s’emmêlent… Entre caléidoscope humain, ossuaire et langoureux entrelacs. Pièce créée pour la vingt-sixième édition du festival Suresnes cités danse (2018), Finding Now véhicule presque quelque chose d’hypnotique. Chorégraphe venu du Hip-hop, depuis plus de vingt ans l’américain Andrew Skeels développe une danse exigeante et éclectique. Conjuguant Break, Popping, contemporain, House… Une diversité à l’image du parcours d’Andrew Skeels, qui plonge dans la pratique du Hip-hop à dix ans, devient danseur de boîtes de nuit à quinze et débute en danse classique à dix-sept. Une trajectoire brûlante, tendue entre des antipodes, où chaque instant vécu prend toute sa valeur. Pour une pièce précise, à la beauté aussi hétéroclite qu’unique.

Finding Now d’Andrew Skeels : danse hip-hop, contemporaine et musique baroque

Attentif à ses interprètes, Andrew Skeels s’appuie aussi sur l’expertise de chacun d’eux. Porté par cinq danseurs — Mellina Boubetra, Hugo Ciona, Noémie Ettlin, Tom Guichard, Nicolas Grosclaude —, Finding Now tient l’équilibre entre les styles. Avec une danse faite de contacts physiques, d’où émane une forme de sensualité intuitive. Une sensibilité au corps de l’autre, au groupe, qui donne à l’ensemble une texture vibrante. Celle du moment, du pur instant, de ce présent qu’il s’agit de saisir. Mais plus que retenir le temps ou le figer, Finding Now accroît plutôt la valeur de ce présent qui ne cesse de s’écouler. Avec des danseurs vivants et attentifs, pour un public captivé par les figures et volutes dessinées. Tandis que l’atemporel des musiques sacrées renforce la sensation de moment suspendu par la grâce.

Saisir l’instant de grâce : une chorégraphie sensuelle, intuitive et suspendue

Pour présenter sa pièce, Andrew Skeels cite Martha Graham. Parlant du moment en mouvement, la chorégraphe américaine conseillait : « Ne le laissez pas filer discrètement, sans qu’on le voie. » Cette empreinte de Martha Graham fait plus qu’illustrer le travail d’Andrew Skeels. Celui-ci a notamment travaillé avec Ohad Naharin, chorégraphe de la Batsheva Dance Company, fondée par Martha Graham. Mais à ce travail de l’intuition, du contact et de la précision la plus intériorisée qui soit, Andrew Skeels adjoint également la brillante fougue du Hip-hop, de la House. Ni austère, ni clinquante, la danse d’Andrew Skeels habite le présent. Par le toucher comme la convulsion, tout en gardant une place pour l’improvisation. Sans naïveté quant à l’insaisissabilité du présent, surtout en danse où le mouvement dépend d’une succession d’instants, Finding Now distille une forme d’apesanteur généralisée. À savourer pendant Suresnes cités danse 2019.