ART | EXPO

Vers une boîte éclairée / Crystal Palace Transmissions

24 Nov - 13 Jan 2018
Vernissage le 23 Nov 2017

L’exposition « Vers une boîte éclairée / Crystal Palace Transmissions » présente à la galerie parisienne Art : Concept de nouvelles peintures d’Andrew Lewis, une série dédiée aux grandes innovations technologiques de la deuxième moitié du XIXème siècle, entre instruction et distraction.

L’exposition « Vers une boîte éclairée / Crystal Palace Transmissions » à la galerie Art : Concept, à Paris, dévoile dix-sept peintures du britannique Andrew Lewis qui ont pour thème les grandes innovations de la deuxième moitié du XIXème siècle.

Andrew Lewis retrace en peinture les innovations technologiques du XIXème siècle

Les dernières réalisations d’Andrew Lewis, un ensemble de dix-sept peintures à l’huile, forment une sorte de documentaire-fiction prenant sa source dans la période qui suivit la révolution industrielle. Chaque tableau revient sur une innovation technologique précise, à travers un portrait à la fois très documenté et mystérieux de son inventeur, mais aussi à travers ses applications et les évolutions qu’elle a connues au fil des siècles suivants.

Les tableaux s’inspirent essentiellement de la période victorienne : sont ainsi documentés, dans un style entre maniérisme et art naïf, l’invention du tube Geissler en 1857, celle du tube de Crooks dans les années 1870 et ses applications déterminantes pour la science et les nouvelles technologies, la reconversion du Crystal Palace, de palais d’exposition en émetteur télévisuel et radiophonique, ou encore la figure de l’ingénieur John Logie Baird qui inventa le premier moyen de diffusion d’images télévisées.

Les tableaux naïfs d’Andrew Lewis mêlent instruction et distraction

Derrière l’abord mystérieux des tableaux d’Andrew Lewis se révèle une volonté pédagogique. Chacun d’eux repose sur des images et des mots clés qui s’assemblent à la manière de pièces de puzzle. Ainsi le tableau intitulé Sir Christopher Cam Cams retrace la vie de Christopher Cockerell, créateur de l’aéroglisseur, par le biais d’une représentation évoquant le poste de pilotage d’une navette spatiale ou d’un avion dont les fenêtres laissent voir des images de ses inventions et les touches du tableau de bord recensent des éléments biographiques, à la façon d’une épitaphe en peinture. Empruntant autant au dessin technique qu’aux dessins animés éducatifs des années 1980, les peintures d’Andrew Lewis mêlent instruction et distraction.