PHOTO | EXPO

Never Mind

07 Oct - 14 Jan 2018
Vernissage le 07 Oct 2017

L’exposition « Never Mind » au Centre international d’art contemporain - Château de Carros dévoile une série de photographies d’André Mérian dans laquelle il resserre son regard sur des objets banals du quotidien pour mieux les sublimer par un travail rigoureux sur la composition, le cadrage et l’exploitation de la lumière.

L’exposition « Never Mind » au Centre international d’art contemporain – Château de Carros présente la série photographique éponyme d’André Mérian : quarante-cinq clichés épurés qui mettent en lumière la solitude humaine face à la nature.

Pour la série Never Mind, André Mérian photographie les objets du quotidien

L’exposition réunit les quarante-cinq photographies formant la série Never Mind d’André Mérian. L’ensemble s’inscrit dans l’exploration que mène depuis des années le photographe marseillais à travers les paysages naturels et urbains, à la recherche d’étonnantes constructions. Cependant, le regard du photographe ne s’étend plus ici sur des paysages périurbains, ne se pose plus sur des immeubles et autres constructions humaines mais se focalise sur des objets du quotidien trouvés dans la rue.

Never Mind, des compositions photographiques à la limite de l’abstraction

Les sujets des prises de vue de la série Never Mind semblent être les fruits du hasard : des carreaux de faïence de salle de bain, une porte entrouverte, un coin de rue, le capot d’une voiture parsemé de pétales, un papier fantaisie, une traînée d’avion dans le ciel… Une part fortuite qui a cependant pour contrepoint une recherche formelle très rigoureuse : grâce à un travail précis sur la construction de l’image, les cadrages et la lumière, André Mérian extrait chaque objet de son contexte ordinaire, l’isole dans un espace neutre et leur confère ainsi une force nouvelle, à la limite de l’abstraction.

André Mérian, photographe de la solitude de l’homme

Le dépouillement extrême qui caractérise la série Never Mind porte plus loin encore la logique des réalisations précédentes d’André Mérian, photographe de la solitude de l’homme face à l’immensité de la nature. En présentant des objets devenus quasiment transparents à nos yeux dans des cadrages sculpturaux qui les éclairent d’un jour nouveau, André Mérian incite à changer notre regard sur le monde pour y déceler les signes et éléments quasi-invisibles mais fascinants.