ART | EXPO

The Last Particles

08 Fév - 13 Avr 2019
Vernissage le 07 Fév 2019

L’exposition « The Last Particles » à 40mcube, à Rennes, dévoile des œuvres du duo Anca Benera & Arnold Estefan : des installations, sculptures, vidéos et performances qui montrent la société comme un tissu de lois et de conventions qu’il faut constamment réinventer.

L’exposition « The Last Particles » à 40mcube, à Rennes, présente des sculptures, installations, vidéos et performances du duo roumain Anca Benera & Arnold Estefan qui s’intéresse aux questions de pouvoir, de loi, d’individu et d’identité.

« The Last Particles » : œuvres du duo Anca Benera & Arnold Estefan

L’exposition s’inscrit dans le cadre de la Saison France-Roumanie 2019 et résulte d’une résidence que les artistes Anca Benera et Arnold Estefan ont effectuée à 40mcube. Réunissant des œuvres préexistantes et des nouvelles produites au cours de cette résidence, elle témoigne de la large gamme de médiums abordés par le duo : installation, sculpture, vidéo ou encore performance.

La pratique d’Anca Benera et Arnold Estefan, qui œuvrent en collaboration depuis 2011, est essentiellement consacrée à l’observation des relations de pouvoir dans les contextes social, économique et politique. Ils analysent les lois et les conventions qui régissent les sociétés et les stratégies par lesquelles le pouvoir est institutionnalisé, génératrices de tension entre l’individu et ces systèmes hiérarchiques auxquels il est confronté.

La société comme un tissu de lois à réinventer constamment

Décrivant la société comme un tissu de règles, Anca Benera et Arnold Estefan proposent de constamment réinventer ces dernières. S’intéressant également à la notion d’identité et à notre mémoire collective, ils imaginent aussi de nouvelles affiliations nationales, ethniques et culturelles.

Ainsi l’installation Conflict Lines propose-t-elle une nouvelle façon de concevoir les frontières nationales, qui seraient modulables en fonction de choix géopolitiques, tandis que l’installation Debrisphere. Landscape As An Extension Of The Military Imagination imagine des paysages dont la topologie peut être transformée par les conflits.