logo
140227SerignanDowns
  AGENDA CRITIQUES  
RECHERCHER


DESIGN | AGENDA

<br><br> Wilfrid Almendra, John Armleder
Zones arides
24 nov.-05 janv. 2007
Vernissage le 00 00 0000
Paris 8e. Fondation d´entreprise Ricard
Conjointement présentée à la Fondation d'entreprise Ricard et au Lieu unique à Nantes, l'exposition «Zones arides», conçue par Patrice Joly, consiste en une tentative de re-création d'un paysage fragmenté en ses multiples interprétations, d'importation d'un bout de territoire américain en sol français: l'Arizona.
fleche suivante1/1


Share to Facebook Share to Twitter
imprimer

Communiqué de presse
Wilfrid Almendra, John Armleder, Clairet & Jugnet, Aurélien Froment, Mathieu Mercier, Olivier Mosset, Morgane Tschiember et Chantal Akerman, Dominique Gonzalez-Foerster, Ange Leccia
Zones arides

«Zones arides» est né du désir d'un artiste globe-trotter, Olivier Mosset, de faire partager sa passion pour cette contrée mythique qu'est l'Arizona. Zones Arides réunit une dizaine d'artistes, résidents ou simples passagers pour former une scène transatlantique éphémère : Wilfrid Almendra, John Armleder, Clairet & Jugnet, Aurélien Froment, Mathieu Mercier, Olivier Mosset, Morgane Tschiember ainsi que Chantal Akerman, Dominique Gonzalez-Foerster Ange Leccia. Ils tentent de redessiner, via toutes pratiques autorisées (documentaire, peinture, sculpture monumentale, vidéo, etc.), le profil de cette zone aride, d'en revisiter la silhouette.

Les deux volets de «Zones arides» à la Fondation d'entreprise Ricard à Paris et au lieu unique à Nantes constituent deux occurrences d'un même projet : tentative de re-création d'un paysage fragmenté en ses multiples interprétations, tentative d'importation d'un bout de territoire américain en sol français. En 2007, l'exposition se déplacera à Tucson au Museum of Contemporary Art (MOCA).

A l'inverse de sa réalité physique – à 80% désertique –, l'Arizona est peuplé d'innombrables mythologies qui en font une destination culte pour de nombreux voyageurs américains et européens. Jadis théâtre grandiloquent d'une épopée fondatrice, il sert aujourd'hui de décor à une représentation fantasmée.

Hollywood, la grande machine fictionnelle, a largement contribué à en établir la légende, même si depuis les années 60, le rêve américain, incarné par les chevauchées conquérantes d'un John Ford, a largement été revisité à l'aune de leurs conséquences tragiques : populations indigènes ravagées, frontières hermétiques et lents grignotages du désert par une urbanisation proliférante. Au-delà d'une puissance de préemption indéniable exercée par le cinéma, on connaît la capacité des artistes à s'emparer de l'imaginaire de l'Ouest: ainsi des photographes américains du début du siècle nous ont transmis leur version magnifiée de l'Amérique travailleuse. Il en est de même de la longue histoire d'amour entre le désert et les land artists et de leurs investigations en tous genres. La peinture n'est pas en reste puisqu'elle s'est largement abreuvée aux «sources de l'aridité» pour y tenter la collusion entre aridité géographique et radicalité picturale.

Dans le prolongement de cette réévaluation permanente, «Zones arides» tente de dresser une nouvelle carte des territoires mythologiques : la route et son pendant mécanique – la voiture –, symboles de l'american way of life et du déplacement perpétuel, mais aussi la frontière, les Indiens, les cactus. Dans ce catalogue de «super stéréotypes» naturellement associés à l'Arizona, les artistes de «Zones arides» ont puisé la matière à réactiver le mythe, chacun agissant à sa manière selon son medium privilégié : peinture, sculpture monumentale, installation, vidéo.


Article sur l'exposition
Nous vous incitons à lire l'article rédigé par Damien Dellile sur cette exposition.
Pour accéder à cet article, cliquez ICI

Interview du commissaire
Nous vous incitons à lire l'interview de Patrice Joly réalisée par Damien Delille.
Pour accéder à cet article, cliquez ICI

fleche suivante1/1

ANNONCE
Votre corps aussi est une oeuvre dont il faut prendre soins ! ABC Coach Sportif Paris à votre service.

Vous recherchez un livre audio ? Profitez d´un large choix de titres au sein de la librairie en ligne Gibert Joseph

140214MacLyon01Moto
ÉDITORIAL fleche_rouge
Mapplethorpe et les nouveaux puritains
L'importante rétrospective que le Grand Palais consacre à Robert Mapplethorpe vingt cinq ans après sa mort a ceci de rassurant que cette œuvre aussi magistrale que sulfureuse n'a pas perdu de sa puissance provocatrice et dérangeante, ni de sa force à résister aux tentatives des puritains de toutes obédiences pour l'édulcorer, la vider de son énergie et… de son impact politique. Aujourd'hui encore, ici en France, on assiste à une série de tentatives pitoyables, plus ou moins conscientes, de...
fleche Lire la suite
140331ArchiUrgence
140320PMU
140317Le104AMA


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
acting01 acting02
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Sam Stourdzé nommé directeur des Rencontres de la photographie
puce rouge  Appel de Chaillot: Pour une nouvelle Europe de la culture
puce rouge  Ministère de la culture: aide au développement des galeries d'art
puce rouge  Marc Partouche nommé directeur de l’Ecole supérieure des Arts décoratifs
puce rouge  Drawing Now Paris en danger: des intermittents et chômeurs occupent le Carreau du Temple
puce rouge  Cinq architectes en lice pour la nouvelle Ecole de la photo d’Arles
puce rouge  Art ou pub? Le Panthéon choisit JR
puce rouge  Le Cap Capitale Mondiale du Design 2014
puce rouge  La crise ne rend pas la culture moins nécessaire, elle la rend au contraire plus indispensable
puce rouge  Le Front national manifeste contre le chorégraphe Olivier Dubois
puce rouge  Cette année, la Fiac lance sa foire off à Paris et s’exporte à Los Angeles dès 2015
puce rouge  Avignon: fermée pour travaux, La Collection Lambert s’expose hors-les-murs
DIAPORAMA

Mathilde Monnier, François Olislaeger, Qu&rsquo;est-ce qui nous arrive?!?, 2013. Danse
Colin Painter, Sans titre, 2010. Dessin sur papier.



pub pub

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales