logo
160131LouviersTelemaque
AUJOURD'HUI EXPOSITIONS EVENEMENTS SPECTACLES VERNISSSAGES EDITOS
RECHERCHER


NOW | EXPOSITIONS

Michel François, Pièce détachée, 2010. Acier et billes magnétiques. 250 x 250 x 250 cm.<br><br>Courtesy Galerie Kamel Mennour, © Michel François
Michel François
Pièces à conviction
29 juin-30 sept. 2012
Vernissage le 29 juin 2012
Sete. Crac Languedoc-Roussillon
Le travail de Michel François s'inscrit dans un système en apparence hétéroclite, mais diablement efficace et ô combien pertinent, un work in progress permanent, où chaque œuvre produite en recèle potentiellement plusieurs autres en son sein.
fleche suivante1/1


Share to Facebook Share to Twitter
imprimer

Communiqué de presse
Michel François
Michel François

Dans un monde apparemment balisé et hierarchisé, mais qui est bien plus chaotique et incontrôlé qu'à l'évidence, le travail foncièrement sculptural de Michel François, à l'inverse manifestement chaotique et subtilement cadré, est un modèle de reconfiguration sensuelle et idéologique de l'immédiat. Son plaisir des formes et des jeux de représentation est fondé sur un certain émerveillement pour les matières, la nature, les situations ou les idées du monde. Malgré la crudité parfois sombre de certaines références, l'artiste travaille finalement sous le signe de la réconciliation de champs parfois éloignés et contradictoires du monde de l'art. Une sculpture très formelle sous-tendue par un ensemble de strates théoriques et idéologiques complexes. La revendication d'un art libéral tout en assumant la part servile du travail. Les questions idéologiques de la modernité ( le quotidien comme matériau, l'art comme cosa mentale, l'universalité des formes, l'abstraction, la sérialité) sans tourner le dos aux grands enjeux de l'art classiques (la perspective, la nature, le travail manuel, la métaphore, l'illusion, le trompe l'oeil). Une attention au monde et à la sphère intime neutralisée par l'élégante distanciation des formes. Une clarté et une simplicité représentatives opposée à l'indétermination des perceptions. Bref, une prise de responsabilité physique et morale des exigences fondamentales de la sculpture, sans céder sur la liberté, le risque et l'incertitude.
Guillaume Désanges

Vernissage
Vendredi 29 juin 2012 à 18h30

fleche suivante1/1

ANNONCES


160202MaleterialiteInvisib
ÉDITORIAL fleche_rouge
Snapchat. Le présent absolu
Avant l'existence des réseaux sociaux, les petits riens de la vie quotidienne des gens ordinaires n'avaient aucune valeur. Seuls les faits exceptionnels suscitaient l'intérêt et les scoops des photographes. Mais une logistique informatique puissante et hautement sophistiquée a changé la situation en élevant les faits dérisoires et futiles au rang de matière première d'une économie nouvelle basée sur un nouveau type de valeur, caractéristique de la société de l'information numérique :...
fleche Lire la suite
160210ChapelleCalvairienne
160121MarechalerieYvesBuraud


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  La nouvelle liste des Métiers d’Art publiée au Journal Officiel
puce rouge  Décès du plasticien français Jean-Luc Vilmouth
puce rouge  Des donateurs de Nantes achètent un terrain à Marfa, au Texas, pour les artistes et étudiants des beaux-arts de Nantes
puce rouge  Charte sociale du ministère de la Culture et de la Communication concernant ses relations avec ses prestataires
puce rouge  Fleur Pellerin lance le programme «1 immeuble, 1 œuvre»
puce rouge  Clément Cogitore, lauréat du Prix Le Bal de la Jeune Création avec l’Adagp
puce rouge  Cipac : Pour la culture, contre le Front national
puce rouge  Artistes à la Une pour la liberté
puce rouge  L'Ecole Nationale Supérieure d'Arts de Paris-Cergy entre dans le dispositif «Admission Post Bac»
puce rouge  L'art contemporain répond à Marine Le Pen
puce rouge  Isabelle Cornaro, commissaire invitée du Prix Fondation d'entreprise Ricard 2016
puce rouge  Les lauréats des Grands Prix de la Création de la Ville de Paris 2015 annoncés
DIAPORAMA

Chen Hangfeng, Logomania No.2, 2006. Papier decoupé. 65 x 65 cm
Maguy Marin, Denis Mariotte, Nocturnes, 2012. Danse, 6 interprêtes
Stéphane Pencréac&rsquo;h, Acte 1 scène 1 (primitive), 2009. Mannequin en plastique et huile sur toile. 130 x 160 cm (51,2 x 63 inches)



pub pub

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales