logo
140319JeuPaumeNika
AUJOURD'HUI EXPOSITIONS EVENEMENTS SPECTACLES VERNISSSAGES EDITOS
parisART recherche un-e COMMERCIAL-e MOTIVE-e connaissant le marché de l'art
RECHERCHER


NOW | EXPOSITIONS

Affiche de l&rsquo;exposition «Ce que j&rsquo;ai sous les yeux», 2009<br><br>Courtesy Laurent Montaron © Laurent Montaron Michel Aubry, Michel Blazy
Ce que j'ai sous les yeux
03 oct.-25 janv. 2010
Vernissage le 15 oct. 2009
Saint Denis. Musée d’art et d’histoire de Saint-Denis
L'exposition «Ce que j'ai sous les yeux» porte à la fois les idées d'évidence et de révélation: c'était là, sous mes yeux mais je ne le voyais pas. Emprunté à une vidéo de Simon Quéheillard, ce titre invite ainsi le spectateur à se questionner sur ce qu'il voit et ce qui apparaît.
fleche suivante1/1


Share to Facebook Share to Twitter
imprimer

Communiqué de presse
Simon Boudvin, Christophe Cuzin, Sylvie Fanchon, Shirley Jaffe, François Morellet, Michel Blazy, Laurent Montaron, Julien Prévieux, Simon Queheillard, Stephan Reusse, Michel Aubry, Glen Baxter, Frédéric Bruly Bouabre, Sabine Delcour, Edouard Levé, Frédérique Loutz, Marcel Miracle, Marc Pataut, Ernest Pignon-Ernest, Sarkis, Franck Scurti, Xiaogang Zhang, Grégoire Bergeret, Erik Bullot, Maïder Fortune, Jean-Luc Moulène, Shirley Jaffe, François Morellet, Tania Mouraud, Gyan Panchal, Anne Rochette, Bruno Rousselot, Maria-Thereza Alves, Fayçal Baghriche, Annelise Ragno, Pipilotti Rist, Jozef Robakowski, Kristina Solomoukha
Ce que j'ai sous les yeux

L'exposition «Ce que j'ai sous les yeux» porte à la fois les idées d'évidence et de révélation: c'était là, sous mes yeux mais je ne le voyais pas. Emprunté à une vidéo de Simon Quéheillard, ce titre invite ainsi le spectateur à se questionner sur ce qu'il voit et ce qui apparaît.
Véritable appel au voyage réflexif, les oeuvres agissent tel un révélateur du monde, abordant tour à tour une dimension poétique, onirique ou politique. Elles partagent l'idée que l'étonnement, la beauté et la réflexion peuvent naître d'un regard posé autour de soi, sur les choses familières.

L'exposition présente 30 artistes plasticiens de la scène contemporaine à travers 93 oeuvres qui témoignent d'un rapport fort au réel, soit via l'amorce d'une narration, soit à travers une approche sensible des couleurs et des formes. Toutes font le pari de modifier le rapport que le spectateur entretient avec l'espace de l'oeuvre et celui du lieu exceptionnel qu'est le musée d'art et d'histoire de Saint-Denis.

Les lieux et les artistes
— Chapelle des Carmélites. Réveler l'invisible
Les oeuvres projetées présentent des situations certes bien réelles, mais que nous aurions peu de chance d'avoir «sous nos yeux» sans le geste de l'artiste. Elles rappellent notamment le cinéma et le documentaire et, sans trucage, provoquent des sentiments très divers comme par exemple l'étonnement, la peur, l'émerveillement ou encore l'empathie.

Simon Boudvin, Christophe Cuzin, Sylvie Fanchon, Shirley Jaffe, François Morellet, Michel Blazy, Laurent Montaron, Julien Prévieux, Simon Queheillard, Stephan Reusse.

— Salle du Chapître. Comment s'inscrire dans le présent en affirmant une relation à l'Histoire ?
Ces créations sont fortement inscrites dans le présent et ouvrent un dialogue avec l'histoire politique et sociale ou avec l'histoire de l'art, en reprenant ou en citant des formes empruntées à d'autres cultures.

Michel Aubry, Glen Baxter, Frédéric Bruly Bouabre, Sabine Delcour, Edouard Levé, Frédérique Loutz, Marcel Miracle, Marc Pataut, Ernest Pignon-Ernest, Sarkis, Franck Scurti, Xiaogang Zhang.

— Cloître du Carmel. Circularité
Dans cet espace déambulatoire fermé, les oeuvres conversent avec le lieu, évoquant à la fois l'enfermement, la boucle, l'extase...

Grégoire Bergeret, Erik Bullot, Maïder Fortune, Jean-Luc Moulène

— Tribune de Mesdames. Jouer avec le réel, perturber les perceptions et laisser vivre les formes
Les oeuvres exposées ici font un aller/retour constant entre l'espace réel, en trois dimensions, et l'espace représenté, en deux dimensions. Elles jouent avec les lois de composition et de perception de l'espace ainsi que les couleurs en affirmant la liberté du geste de l'artiste.

Simon Boudvin, Christophe Cuzin, Sylvie Fanchon, Shirley Jaffe, François Morellet, Tania Mouraud, Gyan Panchal, Anne Rochette, Bruno Rousselot, Sarkis.

Vernissage
Jeudi 15 octobre 2009. A partir de 18h. Projections exceptionnelles d'oeuvres vidéo.

Soirée de projection
Le 15 octobre, de 18h à 23h, en présence de Claude Bartolone, Président du Conseil général et Député de la Seine-Saint-Denis, et de Didier Paillard, Maire de Saint-Denis, auront lieu des projections d'oeuvres vidéo, marquant ainsi l'attachement du Département à l'image en mouvement sur le territoire de la Seine-Saint-Denis, à la fois berceau du cinéma et lieu stratégique d'une nouvelle économie liée à l'image.

Seront diffusées: Bruce Lee in the Land of Balzac de Maria-Thereza Alves, Le sens de la marche de Fayçal Baghriche, Le cheval d'arçon d'Annelise Ragno, I am not the Girl (who misses much) de Pipilotti Rist, The Market de Jozef Robakowski et City of continuous present de Kristina Solomoukha.



fleche suivante1/1

ANNONCE
Votre corps aussi est une oeuvre dont il faut prendre soins ! ABC Coach Sportif Paris à votre service.

Vous recherchez un livre audio ? Profitez d´un large choix de titres au sein de la librairie en ligne Gibert Joseph

ÉDITORIAL fleche_rouge
Mapplethorpe et les nouveaux puritains
L'importante rétrospective que le Grand Palais consacre à Robert Mapplethorpe vingt cinq ans après sa mort a ceci de rassurant que cette œuvre aussi magistrale que sulfureuse n'a pas perdu de sa puissance provocatrice et dérangeante, ni de sa force à résister aux tentatives des puritains de toutes obédiences pour l'édulcorer, la vider de son énergie et… de son impact politique. Aujourd'hui encore, ici en France, on assiste à une série de tentatives pitoyables, plus ou moins conscientes, de...
fleche Lire la suite
140320PMU
140317Le104AMA


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
acting01 acting02
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Le Salon d'Automne: «son combat contre le totalitarisme de l'art contemporain»
puce rouge  Sam Stourdzé nommé directeur des Rencontres de la photographie
puce rouge  Appel de Chaillot: Pour une nouvelle Europe de la culture
puce rouge  Ministère de la culture: aide au développement des galeries d'art
puce rouge  Marc Partouche nommé directeur de l’Ecole supérieure des Arts décoratifs
puce rouge  Drawing Now Paris en danger: des intermittents et chômeurs occupent le Carreau du Temple
puce rouge  Cinq architectes en lice pour la nouvelle Ecole de la photo d’Arles
puce rouge  Art ou pub? Le Panthéon choisit JR
puce rouge  Le Cap Capitale Mondiale du Design 2014
puce rouge  La crise ne rend pas la culture moins nécessaire, elle la rend au contraire plus indispensable
puce rouge  Le Front national manifeste contre le chorégraphe Olivier Dubois
puce rouge  Cette année, la Fiac lance sa foire off à Paris et s’exporte à Los Angeles dès 2015
DIAPORAMA

Fernand Léger, Adieu New York, 1946. Huile sur toile. 130 x 62 cm.
Trevor Paglen, Code Names: Classified Military and Intelligence Programs, 2001-2007



pub pub

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales