logo
141115CracSeteArchipel
AUJOURD'HUI EXPOSITIONS EVENEMENTS SPECTACLES VERNISSSAGES EDITOS
parisART recherche un-e COMMERCIAL-e MOTIVE-e connaissant le marché de l'art
RECHERCHER


NOW | EXPOSITIONS

Boris Mikhailov, Tea, Coffee, Cappucino, 2000-2010. Photographie.<br><br>Courtesy Galerie Suzanne Tarasiève © Boris Mikhailov
Boris Mikhailov
Tea, Coffee, Cappuccino
14 janv.-10 mars 2012
Vernissage le 14 janv. 2012
Paris 3e. Galerie Suzanne Tarasiève. Pastourelle
Boris Mikhailov présente aussi, en parallèle de son exposition au Loft19, une autre série Tea, Coffee, Cappuccino, un témoignage d'une époque, un peu à la manière dʼune peinture historique, mais en utilisant le support de la photographie documentaire.
fleche suivante1/1


Share to Facebook Share to Twitter
imprimer

Communiqué de presse
Boris Mikhailov
Tea, Coffee, Cappuccino


Une partie de Tea, Coffee, Cappuccino a été présentée en 2007 pour la Biennale de Venise dans le pavillon ukrainien. Cette série, prise entre 2000 et 2010, forme un ensemble de 177 photographies présenté pour la première fois en France dans son intégralité.

A Kharkov, lʼartiste photographie des scènes de rue pour confronter son regard à la réalité sociale de son pays. Aujourdʼhui, «tout peut être acheté et vendu, même les enfants». Une nouvelle ère est née, celle du business. Boris Mikhailov se rappelle de ces femmes qui ont commencé à déambuler avec des poussettes pleines de marchandises, en criant «Tea, Coffee, Capuccino». Il explique «Cʼest un véritable signe de notre époque. Avant cette date, personne ne buvait de Cappuccino.»

La série commence sur des personnes assises à des arrêts de tram, lieu privilégié pour observer le passage du temps. Pendant de nombreuses années, le tram véhiculait les moins aisés et les plus vulnérables. Les voies de tram disparaissent, les naufragés du régime soviétique aussi. Kharkov rajeunit, théâtre de lʼémergence des nouvelles couches sociales, de businessmen, de petites gens dans un système globalisé. Une foule de produits bon marché sʼest imposée, créant un nouveau quotidien en plastique coloré.

Boris Mikhailov expose simultanément ses oeuvres à la Galerie (rue Pastourelle), ainsi qu'au Loft19 et à la Criée.

Vernissage
Samedi 14 janvier à 18h.

fleche suivante1/1

ANNONCES


141116Le104sciarroni
ÉDITORIAL fleche_rouge
Snapchat. Le présent absolu
Avant l'existence des réseaux sociaux, les petits riens de la vie quotidienne des gens ordinaires n'avaient aucune valeur. Seuls les faits exceptionnels suscitaient l'intérêt et les scoops des photographes. Mais une logistique informatique puissante et hautement sophistiquée a changé la situation en élevant les faits dérisoires et futiles au rang de matière première d'une économie nouvelle basée sur un nouveau type de valeur, caractéristique de la société de l'information numérique :...
fleche Lire la suite
141111macparis2000


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Until Then: trois anciens de la galerie Yvon Lambert prévoient d'ouvrir un nouvel espace à St-Ouen
puce rouge  Polémique autour de la pièce Exhibit B de Brett Baileys, la liberté de création (encore) mise à mal
puce rouge  Décès du photographe Lucien Clergue, cofondateur des Rencontres d'Arles
puce rouge  Jours sombres pour la culture au Blanc-Mesnil (93): l’UMP étrangle le Forum
puce rouge  L'édition américaine de la Fiac reportée à 2016
puce rouge  Prochainement au Centre Pompidou, une nouvelle galerie sur le Design et l'Architecture
puce rouge  L'ex-directrice contestée du Frac Nord-Pas-de-Calais nommée à la tête de l’ENSA de Bourges?
puce rouge  5e édition d’Art Protects à la galerie Yvon Lambert, une vente au profit de l’Association AIDES
puce rouge  Inauguration du château de Rentilly, 2e lieu d’exposition du Frac Ile-de-France
puce rouge  SOON Paris: la nouvelle foire d’art contemporain consacrée à l’œuvre originale numérotée
puce rouge  Le Centre Pompidou inaugure une nouvelle galerie entièrement dédiée à la photographie
puce rouge  Esther Ferrer et Léa Barbazanges, lauréates du premier prix Marie-Claire, consacré aux artistes féminines
DIAPORAMA

Myriam Bornand, Splitting, 2010. Tirage sur film et sérigraphie. 81,5 x 60,2 cm.



pub pub
Avec Ownsport, bénéficiez d´un coach sportif diplômé dès 19€/h pour des cours sur mesure à votre domicile !

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales