logo
150206CracSeteChatonChildress
AUJOURD'HUI EXPOSITIONS EVENEMENTS SPECTACLES VERNISSSAGES EDITOS
art... photo... design... danse... livres... parisART RECRUTE
RECHERCHER


NOW | EXPOSITIONS

Boris Mikhailov, Tea, Coffee, Cappucino, 2000-2010. Photographie.<br><br>Courtesy Galerie Suzanne Tarasiève © Boris Mikhailov
Boris Mikhailov
Tea, Coffee, Cappuccino
14 janv.-10 mars 2012
Vernissage le 14 janv. 2012
Paris 3e. Galerie Suzanne Tarasiève. Pastourelle
Boris Mikhailov présente aussi, en parallèle de son exposition au Loft19, une autre série Tea, Coffee, Cappuccino, un témoignage d'une époque, un peu à la manière dʼune peinture historique, mais en utilisant le support de la photographie documentaire.
fleche suivante1/1


Share to Facebook Share to Twitter
imprimer

Communiqué de presse
Boris Mikhailov
Tea, Coffee, Cappuccino


Une partie de Tea, Coffee, Cappuccino a été présentée en 2007 pour la Biennale de Venise dans le pavillon ukrainien. Cette série, prise entre 2000 et 2010, forme un ensemble de 177 photographies présenté pour la première fois en France dans son intégralité.

A Kharkov, lʼartiste photographie des scènes de rue pour confronter son regard à la réalité sociale de son pays. Aujourdʼhui, «tout peut être acheté et vendu, même les enfants». Une nouvelle ère est née, celle du business. Boris Mikhailov se rappelle de ces femmes qui ont commencé à déambuler avec des poussettes pleines de marchandises, en criant «Tea, Coffee, Capuccino». Il explique «Cʼest un véritable signe de notre époque. Avant cette date, personne ne buvait de Cappuccino.»

La série commence sur des personnes assises à des arrêts de tram, lieu privilégié pour observer le passage du temps. Pendant de nombreuses années, le tram véhiculait les moins aisés et les plus vulnérables. Les voies de tram disparaissent, les naufragés du régime soviétique aussi. Kharkov rajeunit, théâtre de lʼémergence des nouvelles couches sociales, de businessmen, de petites gens dans un système globalisé. Une foule de produits bon marché sʼest imposée, créant un nouveau quotidien en plastique coloré.

Boris Mikhailov expose simultanément ses oeuvres à la Galerie (rue Pastourelle), ainsi qu'au Loft19 et à la Criée.

Vernissage
Samedi 14 janvier à 18h.

fleche suivante1/1

ANNONCES


ÉDITORIAL fleche_rouge
Snapchat. Le présent absolu
Avant l'existence des réseaux sociaux, les petits riens de la vie quotidienne des gens ordinaires n'avaient aucune valeur. Seuls les faits exceptionnels suscitaient l'intérêt et les scoops des photographes. Mais une logistique informatique puissante et hautement sophistiquée a changé la situation en élevant les faits dérisoires et futiles au rang de matière première d'une économie nouvelle basée sur un nouveau type de valeur, caractéristique de la société de l'information numérique :...
fleche Lire la suite
150326MarechalBroccolichi


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Première édition du Forum «Entreprendre dans la culture»
puce rouge  Décès de Michel Bernard, philosophe à l’origine du département de danse de Paris 8
puce rouge  Le nouvel Iheap, attaqué en justice par Daniel Buren, répond par communiqué
puce rouge  Baisse de subvention et suppression de postes: le Quartier centre d’art contemporain de Quimper en danger!
puce rouge  28 mars 2015, inauguration du premier «Centre Pompidou provisoire» à Malaga
puce rouge  Derniers jours pour participer à la 20e édition du Prix Voies Off
puce rouge  Nomination de Hortense Archambault à la direction de la MC 93, scène nationale
puce rouge  Lettre ouverte du groupe «Economie Solidaire de l’art» à la Ministre de la culture
puce rouge  L’ADIAF annonce les nommés au prix Duchamp 2015: Davide Balula, Neïl Beloufa, Melik Ohanian, Zineb Sedira
puce rouge  Création du Prix du Châssy(is!), des collectionneurs récompensent un(e) peintre contemporain
puce rouge  Exposition «Femina», le dénouement: Zoulicka Bouabdellah retire son œuvre, le maire, l’adjoint à la culture et les commissaires s’expriment.
puce rouge  Autocensure au Pavillon Vendôme de Clichy: du «Silence» de Zoulikha Bouabdellah à l’inertie du maire
DIAPORAMA




pub pub
Avec Ownsport, bénéficiez d´un coach sportif diplômé dès 19€/h pour des cours sur mesure à votre domicile !

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales